Upheaval - Interview du 02/02/2012

Upheaval (interview)
 

Commençons avec la petite question traditionnelle : pouvez-vous nous présenter le groupe ? Quand et comment Upheaval s’est-il formé ?

Upheaval s'est récemment séparé de deux de ses membres, Benjamin (chant) et Guillermo, (Batterie) Jon Robin a remplacé Guillermo et Steph Migneron garde pour l'instant la place du chanteur. Le line up fondateur, Brendan Perrot et Moi, s'est formé en 2007 après de longues années de jam et diverses formation avec Brendan.

 

Upheaval est un jeune groupe, et pourtant vous avez sorti « Incubate The Wasteland » chez les canadiens de Galy Records, chez qui des groupes comme Beneath The Massacre, Despised Icon, etc... ont fait leurs premiers pas ! C’est un sacré deal pour vous !

C'était le but, on s'est dit quitte à faire les choses correctement, autant le faire dès le départ et dans de bonnes conditions... c'était une sacrée bonne expérience et ça nous a appris beaucoup de choses.

 

La distribution et la promo ne sont-elles pas, du coup, très axées sur l’Amérique du nord au détriment de l’Europe ?

Au départ, bien sûr, mais on a essayé de se charger de l'Europe comme on pouvait par nous-même et on a laissé Galy s'occuper du reste...

 

Pour ce qui est du live, vous étiez en tête d’affiche du Molfest en Hollande récemment, ça à l’air de bien rouler aussi de ce côté-là ?!

Oui, coté live c’est Brendan qui s'occupe du booking pour le moment, faute d'avoir un manager. Il fait du très bon travail pour nous trouver les bons endroits qui nous permettent de jouer principalement en tête d'affiche et donc pouvoir jouer plus loin sans nous ruiner. Cette date en hollande qui était la première avec ce nouveau line up s'est tellement bien passée que ça nous a tous poussé en avant pour faire de nouvelle choses, et faire avancer les choses un peu plus vite.

 

 Vous avez enregistré votre EP au Northern Studio, avec Yannick St Armand si je ne m'abuse. Comment ça s'est passé avec lui ? A quel niveau s'est-il impliqué sur cet EP ? J'imagine que ça a dû être plutôt enrichissants de bosser avec l'ex-gratteux de Despised Icon !

Exactement ! L’expérience Northern Studio à été la plus enrichissante et constructive de notre vie à Brendan, Guiller et moi. Non seulement le trip mais le travail que l'on à fournit durant ces deux semaines d'enregistrement, plutôt intensive. Yannick à fait part d'un professionnalisme et d'un talent monstre durant ces deux semaines, qui nous a énormément apportés en tant que musicien, et aussi beaucoup apprit. Yannick est un type super avec qui c'est agréable de travailler car, même si on speed et on bosse on a quand même bien déconné et passé de bons moments avec lui. 
De plus il s'est vraiment investit dans ce projet et il était plutôt content d'avoir des français chez lui car c'était la première fois que des types traversaient l'océan juste pour enregistrer chez lui.

 

J’ai ouï-dire que vous étiez sur la préparation de votre album ? Où est-ce que ça en est ?

Effectivement on prépare l'album entre les quelques concerts que nous faisons. Je dois dire que ça avance plutôt bien ! Grâce aux nouveau line up on peut se permettre de jouer un style maintenant beaucoup plus humain et naturel que sur l'EP, qui sonne très mécanique.

 

Est-ce que vous savez déjà où est-ce que vous allé enregistrer votre album ? Qu'est ce qui justifie le choix d'un studio plutôt qu'un autre ? Qu'attendez-vous d'un ingé son/producteur ? 

On pense rester en France cette fois ci pour nos prises de sons... Le coût d'un enregistrement à l'étranger est bien trop élevé! Je ne pense pas que le studio soit en cause pour le résultat final d'un album... surtout avec les nouvelles technologies du style Axe Fx pour les guitares, en revanche pour le reste il faut surtout de bonnes prises de son mais ça je laisse le soin à notre ingé son de nous trouver ce qu'il faut haha! 
En ce qui concerne l'ingé son qui travailleras sur l'album, juste du travail efficace dans des délais correct. Pour l'ep Andreas Magnussen, malgré son très bon travail, s'est quand même permis de prendre 9 mois pour 5 titres...  

 

Où trouver vous l'inspiration pour l'écriture de vos compos et vos textes ? Y a-t'il des réalisateurs ou des auteurs en particuliers dont l'univers vous inspire pour vos textes et/ou atmosphères ?

On trouves l'inspiration principalement de ce qui ce passe dans l'actualité. Les catastrophes naturelles, les problèmes sociaux et économiques sur un fond d'apocalypse sont les principaux sujets de musique et textes d'Upheaval. On pense que l'être humain à scié la branche sur laquelle il était assit, et c'est de ça qu'on aime parler.  Pour ce qui est de l'inspiration des textes, je pense qu'on pioche chacun nos idées chez quelqu'un mais on en parles pas vraiment haha. 

 

Comment avez-vous appréhendé ce premier album ? Lorsqu’on sort un album, on se pose sûrement certaines questions qu’on ne se pose pas avec un EP (organisation et diversité des morceaux, production...) ?

Tout ça s'est fait naturellement, Brendan et moi avons la même vision des choses en ce qui concerne la composition et les idées ou thèmes qui font Upheaval. Pour le reste du boulot, c'est surtout beaucoup de jam et de session de pre-production en groupe pour parvenir à un résultat différent de celui de l'Ep qui fut conçu bien différemment.

 

Et donc, à quoi est-ce qu’on doit s’attendre avec cet album ?!

A quelque chose de différent. Mais qui reste du Upheaval, en mieux (haha) et en plus «lourd » je pense...

 

Vous avez d’ailleurs commencé à jouer de nouveaux morceaux sur quelques dates ! Quel a été l’accueil ?

Je dois dire que le nouveau morceau que nous avons joué sur scène a été accueilli d'une manière plutôt folle. Les gens sont devenu dingue et mimais les mêmes têtes que nous faisions lorsque que nous l'avons composé. Ça encourage vraiment à continuer dans cette voie.

 

 

Avec ce nouvel opus qui pointe le bout de son nez, vous devez avoir quelques perspectives qui s’ouvrent à vous pour 2012 ! Quels sont vos projets pour 2012 ? Une tournée en vue ? Upheaval en ouverture de Johnny au stade-de-France ?

Pour le moment on attend d'avoir enregistré pour commencer à démarcher quoi que ce soit. Mais pour le moment on à le tremplin MYROCK qui pourra peut-être nous permettre d’accéder au HELLFEST 2012, on vous attend au la flèche d'or le 3 février pour voter ! Sinon 2012 ce résumera pour nous  à la prochaine sortie de l'album pour le moment !

 

J’imagine d’ailleurs que vous avez une vie, un taff ou des études en même temps... Ce n’est pas trop dur de réussir à se consacrer pleinement à un groupe ?

Effectivement on a tous une vie à coté même si on se consacre beaucoup à la musique. On a tous choisi à la base d'avoir cette vie et de se consacrer pleinement à un projet, je pense qu'au bout d'un certain moment on y pense même plus et on gère son temps en fonction de l'emploi du temps de chacun des membres du groupe...

 

Désolé pour le commérage mais ça me démangeais : où en est la reformation de Decades Of Despair ? Vous n’avez pas trop de problèmes de planning avec deux des membres d’Upheaval dans DOD ?

Je ne peux pas t'apporter la réponse que tu attends en ce qui concerne DOD mais ce que je peux te dire, c'est que Upheaval n'a jamais rien vraiment eu à voir avec DOD et encore moins aujourd'hui. Quand je vois les webzines écrire qu'Upheaval est une formation crée par Ben et Brendan de Decades of Despair, j'ai envie de vomir (haha). Nous avons monté Upheaval Brendan et moi, nous n’avions aucune idée d'un groupe nommé Decades of Despair, Ben est arrivé bien après, et est partis bien assez tard.

 

Merci d’avoir répondu à mes questions ! Je te laisse l’honneur de l’ultime bafouille pour nos Core&Coreux !

Merci à toi pour cette interview ! C'est toujours cool pour nous de pouvoir s'exprimer et répondre à ce genre de questions. Continuez de supporter la bonne musique et venir aux concerts. Pour nous: nouvel album cette année. De grosses surprises à venir donc continuez de faire passer le mot? et restez informé comme vous pouvez, même si en ce moment ça devient difficile. Love.

photo de Cglaume
le 13/02/2012

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • EARTH au Petit Bain à Paris le 19 novembre 2019
  • BRUTUS, DAGOBA, LISTENER et d'autres au Poche à Béthune jusqu'au 10 novembre 2019
  • Tournée Sunnatra + Yatra 2019