Fred barjo Odonae Acheter CD et vinyles doom métal pas chers
S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Les Reports Barbey Iron Club (Angoisse + Slaegt + Venenum) / Club Barbey - Bordeaux (33) / 16/02/2018 (Report)

Barbey Iron Club (Angoisse + Slaegt + Venenum), le 16/02/2018, lieu : Club Barbey - Bordeaux (33) - report du concert | COREandCO

Les Reports Angoisse
Angoisse

Les Reports Slaegt
Slaegt

Les Reports Venenum
Venenum

Angoisse + Slaegt + Venenum

En ce début d'année 2018, l'équipe qui mène la Rock School Barbey, a décidé, pour les vingt cinq ans de la salle bordelaise, d'inaugurer un nouveau concept de soirée, les Barbey Iron Club. Le but est de mettre en lumière des groupes étrangers qui ne sont pas coutumiers des passages en France. Pour cette première édition, Slaegt et Venenum sont au programme. Équipé d'une carte vidéo externe flambant neuve, c'est remonté comme Fillon dans une boutique de costards que je répondais présent à cette initiative à soutenir.

Comme pouvait les laisser penser le nom de la soirée, la salle se présente dans sa configuration "club", c'est à dire que les concerts ont lieu dans le hall d'entrée. Les locaux d'Angoisse ont été choisi pour débuter les hostilités, et il faut reconnaître que ce choix est plutôt judicieux. Le groupe, avec son Black fortement teinté de Punk, est foutrement efficace malgré la simplicité de son propos. Il parvient à ne pas lasser en durcissant sa musique sur les deux derniers titres. J'ai pris mon pied, et je suis sûr que Cromie aurait partagé mon avis.

 

Après un rapide changement de plateau, les lumières s'éteignent et une odeur d'encens parvient jusqu'à mes narines. Sur le côté de la scène, un petit autel, avec des bougies et le-dit produit en train de brûler, est installé. Les musiciens arrivent sur scène mais dès les premières secondes, le constat est sans appel: le son est ignoble! J'ai beau chercher un autre spot dans la salle, le résultat est le même, on ne distingue rien. Rapidement, les choses s'améliorent mais la mise en son reste pénible aux oreilles, tout dans les aigus, ce qui fait qu'on ne distingue ni la basse ni la grosse caisse. C'est véritablement dommage car cela empêche de goûter le Heavy Black des danois. Le mélange est original car, contrairement à de nombreux groupes de Black qui ont introduit dès éléments Heavy Metal dans leur musique, Slaegt semble avoir pris le problème dans l'autre sens, à savoir rendu extrême un Metal ancré dans les 80's. Heureusement que visuellement,ils assurent, torse-nus sous leur gilet. Le guitariste soliste enchaîne les poses dignes d'un Rudolf Schenker, et ne semble même pas perturbé lorsqu'il doit changer d'instrument suite à une corde cassée. C'est donc avec soulagement pour nos tympans que prend fin le show de Slaegt, avec malgré tout un arrière-goût de gâchis, car ce qu'ils ont à proposer semble loin d'être inintéressant.

 

Rapidement, Venenum prend le relais, pour un changement brutal d'ambiance. Cette fois-ci, le son est beaucoup plus équilibré malgré une petite tendance à baver. Mais il permet d'apprécier pleinement la musique du groupe. Annoncé comme jouant du Death, quelle n'est pas ma surprise en voyant arriver des musiciens affublés de corpse-paint. Effectivement, on est bien en présence d'un Metal de la mort mais qui développe dès atmosphère proches du Black, un peu à la manière des premiers Morbid Angel. Les structures sont complexes, les morceaux longs, ce qui, pour moi qui découvre le groupe, ne facilite pas la tâche pour appréhender un travail qui balance en permanence entre mélodie et agressivité. Il se donne à fond pour donner corps à sa musique, malgré une communication avec le public quais nulle et un éclairage majoritairement à contre-jour. Une bien belle découverte, surprenante.

 

Pari réussi pour cette première soirée Barbey Iron Club, malgré les problèmes de son évoqués plus haut (qui sont étonnant quand on connaît la salle). J'ai dénombré une bonne cinquantaine de spectateurs au plus fort de la soirée; j'ai connu pire pour des groupes de cette envergure. En tout cas, chapeau bas à l'équipe de Barbey, avec vingt-cinq ans au compteur, ne se repose pas sur ses acquis et propose de la nouveauté. J'espère que l'initiative se prolongera. C'est tout le mal qu'on lui souhaite (et si vous voulez un coup de main pour la programmation, j'ai quelques idées...).

 

 

 

 

photo de Xuaterc
le 28/02/2018

Photos de l'évènement

Angoisse_1.JPG
Angoisse 1
Angoisse_2.JPG
Angoisse 2
Angoisse_3.JPG
Angoisse 3
Angoisse_5.JPG
Angoisse 5
Angoisse_6.JPG
Angoisse 6
Slaegt_1.JPG
Slaegt 1
Slaegt_2.JPG
Slaegt 2
Slaegt_3.JPG
Slaegt 3
Slaegt_4.JPG
Slaegt 4
Slaegt_5.JPG
Slaegt 5
Slaegt_6.JPG
Slaegt 6
Slaegt_7.JPG
Slaegt 7
Slaegt_8.JPG
Slaegt 8
Slaegt_9.JPG
Slaegt 9
Venenum_1.JPG
Venenum 1
Venenum_2.JPG
Venenum 2
Venenum_3.JPG
Venenum 3
Venenum_4.JPG
Venenum 4
Venenum_5.JPG
Venenum 5
Venenum_6.JPG
Venenum 6
Venenum_7.JPG
Venenum 7
Venenum_8.JPG
Venenum 8

Commentaires

Xuaterc

Xuaterc le 28/02/2018 à 09:55:23

Pidgi, pour mon anniv' CoreAndCo m'offre un appareil photo?

pidji

pidji le 28/02/2018 à 10:00:02

hahah écris mon pseudo correctement déjà :D
faut faire un crowdfunding si tu veux :P

Xuaterc

Xuaterc le 28/02/2018 à 16:50:53

Chiche Peedjee...

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

TENDINITE : 1 vinyle à gagner !

Dernières news

Chronique au Hasard

Planets - Planets

Évènements