S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Les Reports MONARCH + KUBOTA + APRES-MODE / Le ferrailleur - Nantes (44) / 24/01/2008 (Report)

MONARCH + KUBOTA + APRES-MODE, le 24/01/2008, lieu : Le ferrailleur - Nantes (44) - report du concert | COREandCO

Les Reports Monarch
Monarch

Il faut prendre son temps avec le Doom, et comme vous le savez surement Monarch de Bayonne c‘est pas super rapide… C’est pour cela que j’écrit ce report si tardivement, et tout bonnement ça me donne une bonne excuse de ne pas l’avoir fait avant..

Un an et trois jours précisément après avoir joué à Nantes, les basques reviennent par chez nous pour nous balancer du son mamouthesque sur fond de déchirures vocales qui ne semblent pas vraiment sortir d’une entité féminine, la bien nommée Emilie aka Eurogirl…
Mais cette fois ci le groupe ne joue pas dans un bar ou une 20aine de pelos ameutés par le tintouin des amplis s’amassent tant bien que mal collés au mur de son du quartet. Non non les amis, le groupe a fait du chemin depuis et après quelques concerts en France en Espagne et en Angleterre, et s’est taillé une petite réputation au sein de l’underground slow et loud Français, voir Européen (dois-je rappeler que le Doom au sens stricte du terme n’est pas un genre très représenté) C’est donc au Ferrailleur, la salle qui a déjà accueillie Dying Fetus, Madball, Capricorns, Aborted et j’en passe que le combo va jouer ce soir, ce qui est extrêmement étonnant compte tenue de la capacité de la salle et de sa disposition (une scène un peu haute qui créée une certaine distance avec le public) Et quand on sait que le groupe a ses débuts préférait jouer par terre au même niveau que les spectateurs…
Bref tout ça pour dire que le public sera sans doute plus présent qu’il y a 1 an et c’est pas plus mal, le bouche a oreille a fait son effet et le groupe de Bayonne semble tailler la route aux jeunes groupes de Doom qui émergent en France (moi me faire de la promo gratos ? vous me prenez pour qui ?!)

Tout commence avec Après-Mode, un groupe Nantais qui ne joue pas au même tempo que les zicos de Basques, mais qui proposent une musique rafraîchissante avec un violon qui n’est pas dégueulasse. Ca chante pas trop mal et puis on s’en suffira tant qu’il y a de la Sovtek me direz-vous !

Vient ensuite le tour de Kubota, les autres Nantais de la soirée qui proposent un Stoner-Sludgy qui m’est familier (la troisième fois que j’ai l’occasion de les voir) mais qui ne proposera pas pour une fois une prestation correcte et groovy. Dommage qu’il y ai des pains et que le son ne soit pas au rendez-vous car ce groupe est vraiment un coup de cœur (on se rappel la première partie de Year Of No light en Decembre au Mondo Bizarro de Rennes qui avait mit tout le monde d’accord) Reste ce dernier morceau toujours aussi bon, sludge-doom comme il faut: la claque !

Vient le tour de Monarch de s’installer lentement (on se refait pas) et comme a mon habitude je scrute le matos (là non plus on se refait pas) « tiens donc a qui elle était cette vintage rat avant d’appartenir a micHell ? » et surprises l’Orange de Shiran est remplacé par un Marshall, et micHell va jouer sur un mig100 de Sovtek alors que c’est ampli guitare.. Enfin bref, toujours est-il que ça va dépoter quand même! Les balances font peur, la guitare de Shiran n’est pas assez forte et on appréhende le début de « Winter Bride » la puissante chanson qui ouvre leur dernier album Die Tonight. Finalement le son montera progressivement pour nous emmener au plus profond du morceau, lent, lancinant puissant, presque érectile ! Et puis vient la deuxième chanson qui comme je le redoutais comme sur le set de Bordeaux en juin dernier est rapide (enfin pour Monarch c’est rapide) plus sludge que franchement Doom, ce morceau -qui n’a d’ailleurs pas de nom- est plus classique dans son exécution, et bien que sympathique me laisse entendre que le groupe est meilleur dans un registre franchement lent. Enfin ne soyons pas médisants, ça claque quand même bien et ça fait bouger la tête. Les vestes a patchs complètement démontées devant la scène trouveront le son et le set a leur goût et la bonne ambiance sera de rigueur comme a chaque fois lors d’un concert du combo. Finissons par 64 Über Alles, reprise de Discharge que le groupe joue toujours pour finir ses concerts.

Toujours aussi amusant de voir Emilie toute mimi avec sa gourde Hello Kittie et annonçant d’une voix enfantine « bonjour on s’appel Monarch et on vient de Bayonne » et de la voir piquer les verres de bière de son cher et tendre micHell. Et pour terminer en beauté l’aventure avec Guillaume derrière les fûts (ce soir étant son dernier concert avec le groupe pour raisons professionnelles et personnelles) l’intéressé et Shiran semblent particulièrement dans leur truc en bougeant beaucoup plus qu’a l’accoutumée et semblent vraiment ressentir la pesanteur et la force de leur musique. Il a fait froid, il a fait lent, il a fait bière ce soir de Janvier à Nantes et que c’est bon de pouvoir se prendre une dose de fuzz a tempo d’escargot à fort volume de temps en temps. Dommage que les trve doomeux n’ai pas été de la partie (le seul tee-shirt Khanate dans la salle: le mien) on vérifie une fois de plus que la scène Nantaise n’est pas très extrême mais malgré tout est venue ce soir pour découvrir. Über Alles on vous dit !.. même si ça manquait un peu de Big Muff à mon goût.
photo de Viking Jazz
le 22/02/2008

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

TENDINITE : 1 vinyle à gagner !

Dernières news

Chronique au Hasard

Blues Pills - Blues Pills

Évènements

NO ONE IS INNOCENT + LES SALES MAJESTES + TAGADA JONES au Stereolux à Nantes le 25 octobre 2018Stomping #8 @Secret Place à Montpellier (34) les 9 et 10 novembre 2018Tournée française SEEDS OF MARY du 15 septembre au 8 décembre 2018