S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Nojia - "Solarchitect"

Nojia - "Solarchitect"
chronique Nojia - Solarchitect
8.5/10 0

Acheter Nojia Solarchitect sur Amazon

CD album CD album (01:05:00)

 

Style musical : 

post-rock

 

Année : 

2012

 

Tracklist :

1.Overture
2.Shattered Species
3.Natural Surge
4.Solarchitect
5.Fracture

 

Label : 

Klonosphere
Dans le même style :
Inga Liljeström - Black Crow Jane

Avec un nom de la sorte, doublé d’un titre d’album mêlant deux mots ensemble, je partais avec quelques à prioris sur ce combo Toulousain ; une région qui à vu naître pas mal d’Ovnis musicaux, dans le metal plus particulièrement, ce qui n’allait pas aider à adoucir mes craintes (pitité, pourvu que ce ne soit pas un groupe de metal indus).

Je décidais donc d’abréger mes souffrances en lançant l’"Overture" (non mais ils le font exprès!), m’attendant à ce que le pire des grognements vienne souiller mes enceintes, accompagné de guitares aux distortions suramplifiées qui ne laisseraient qu'une grasse couche sonore envahir la pièce ...

 

Mais bonheur ! Quel est ce délicieux petit roulement de cymbale si doux et intimiste, doublé seulement par un riff de guitare au son clair et limpide, doux et rond, venant entamer cette introduction d’une façon si humble et retenue... Les signaux ont été trompeurs, et c’est avec joie que je me rend à l’évidence !

 

Le pire étant derrière, je pars maintenant à la découverte du premier album de ce combo de post rock, évoluant lentement au sein d'ambiances feutrées et intimistes, aux sonorités épurées. Seulement 3 instruments composent ces longues tirades, bien entendu parfois revêtues de quelques effets d’écho, reverb et consorts, mais pas l’ombre de suppléments artificiels, la simplicité règne ici en hôte.

 

C’est après une introduction lancinante s’enchainant sans coupure sur le second titre que les distorsions commencent à s’échauffer quelque peu, on découvre une ambiance plus rythmée, où les riffs s’enrichissent. Les percussions offrent quelques variations, où une certaine montée se fait ressentir. Finalement, on est saisi par de nouvelles phases beaucoup plus viriles, au tempo toujours lancinant et pesant , mais où les riffs se font plus incisifs, et les rythmiques plus chargées. Nojia nous révèle progressivement son tempérament colérique, et le groupe aime faire durer : que ce soit dans le calme et l’intimisme ou dans le désordre et l'étourdissement, notre combo nous démontre qu'il sait savamment utiliser la répétition et la modulation à bon escient.

 

Les structures, bien que simples, se montrent fort bien travaillées. Les ambiances sont prenantes, en faisant preuve d’une grande diversité sur cet album,  éprouvant diverses sensations à son auditoire, dans la mélodie ou la dissonance, le calme ou l’emportement ;nos compères maitrisent parfaitement leur sujet et savent tenir l’auditeur en haleine !

 

Un album très complet et qui démontre un potentiel très prometteur, on n'est pour l’instant qu’à la surface du potentiel et on aimerait aller plus en profondeur dans le sujet, chose à vérifier au prochain album !

 

photo de Biflam
le 22/10/2015

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

INTRONAUT + SHINING au CCO de Villeurbanne le 22 septembre : 2 places à gagner !

Dernières news

Chronique au Hasard

SDI - Satan's Defloration Incoporated

COREandCO radio

Évènements

INTRONAUT + SHINING au Preo à Oberhausbergen le 23 septembre 2016Intronaut + Shining au CCO Villeurbanne le 22 septembre 2016FRANK CARTER & The Rattlesnakes + GodDamn à La Maroquinerie à Paris le 6 octobre 2016