Dawnshape - Sparse Prism

Dawnshape - "Sparse Prism"
chronique Dawnshape - Sparse Prism

Ca gresille, ça lancine, ça ne chante pas avec une parfaite justesse.

 

Bref, il y a un côté noise-indie 90's dans Dawnshape, déjà bien sensible sur leur 1ère sortie, qui subsiste.

 

Si c'est ce que mes oreilles légèrement orientées entendent en premier, elles ne peuvent ignorer le désir du groupe d'ailleurs plus loin sur ces 24 minutes.

 

Influencés par le math-rock plus contemporain avec l'esprit un peu moins foutoir que ses prédecesseurs américains, les Dawnshape laissent échapper leur bordel rock-noisy bien organisé.

 

Un son assez caverneux, direct, sec, sans fioritures, mais, derrière ses allures simplistes il est aussi bien équilibré.

Ce rock réflechi et aux traits "intellectuel" laisse aussi parler le coeur on retient alors le furieux "Bearded duska simulacre", l'ambiant rêveur et voyageur "No alchemist".

 

"Border" a des relents de Slint et son inoubliable "Spiderland".

Si les français ne renouvellent pas le génie américain, ils s'attachent à reprendre la même ambiance et balancent un épais écran de fumée à travers cet ep...que de multiples écoutes ne dissipent pas.

 

Peut-être était-ce bien là leur principal objectif...

photo de Tookie
le 13/02/2013

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019