Giant Giant Sand - Tucson

Giant Giant Sand - "Tucson"
chronique Giant Giant Sand - Tucson

Né au début des années 80 et mené de main de maitre par Howe Gelb, Giant Sand a depuis la sortie de Blurry blue mountain, en 2010, vu ses albums remastérisés et, par la même occasion, changé son nom en Giant Giant Sand. Ce fait s'apparente presque à un nouveau départ et Tucson, fort de dix-neuf titres chaleureux, le matérialise de la meilleure des façons.

 

L'alliage folk-rock/country de l'ensemble est abouti, prenant, et Gelb et ses acolytes nous gratifient en outre de quelques titres rythmés ou griffus (le bluesy "Undiscovered country") qui, combinés à d'autres plus détendus, chauffés par le soleil de l'Arizona, constituent un ensemble plus que solide. L'expérience du groupe fait la différence, de même qu'un certain raffinement dans ses essais, et le dépaysement, bien agréable, point aux détours de ses compositions, qu'on appréciera d'autant lorsqu'elles se font plus vivaces ("Thing like that").

 

Flamboyant, stylé, Tucson, sous-titré "A country rock opera", signifie donc l'élan nouveau d'un groupe encore vertueux, capable ici du meilleur, de guitares finaudes, magnifiques, parfois plus bourrues, en cuivres décisifs en passant par la voix grave de Gelb. Le tout tenant en haleine sans faiblir sur la bagatelle, tout de même, de dix-neuf morceaux sans défauts criards. Dans le style, qu'il a d'ailleurs lui-même forgé, le groupe est au sommet et outre ses qualités conséquentes, Tucson suscitera l'envie de réviser de façon intégrale la disco du groupe, ce qu'on ne saurait que trop vous conseiller d'autant que celle-ci bénéficie désormais d'un son rénové. Des écarts jazzy classieux au chant féminin ("Ready or not") intensifient la séduction inhérente à l'album, à l'instar de plages bluesy dénudées ("Mostly wrong") magnifiques, ou cuivrées avec entrain comme l'hispanisant "Caranito".

 

Un bien bon album donc, qui plus est fourni et généreux, d'Howe Gelb et ses compagnons de route.

photo de Refuse to keep silent
le 26/05/2012

1 COMMENTAIRE

Hugdo

Hugdo le 18/11/2012 à 15:19:08

Super critique.
Je suis tombé sur cet album par hasard et depuis il m'enchante. Les sonorités americana rappelle Calexico, mais avec une écriture moins dépressive, plus proche d'une country teinté d'harmonies mexicaine. La voix est superbe !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements