Fred barjo Odonae disquaire cd/vinyle et libraire spécialisé manga à Lille Acheter CD et vinyles doom métal pas chers FRANK CARTER & The Rattlesnakes + GodDamn à La Maroquinerie à Paris le 6 octobre 2016
S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Tengger Cavalry - "The Expedition"

Tengger Cavalry - "The Expedition"
chronique Tengger Cavalry - The Expedition
8,5/10 0

Acheter Tengger Cavalry The Expedition sur Amazon

CD album CD album

 

Style musical : 

Pagan sino-mongol

 

Année : 

2013

 

Tracklist :

1. Cavalry in Thousands
2. Expedition
3. Black Steed
4. In the Storm 5. Khan
6. Hymn of the Wolf
7. Dance of Horse
8. Homeland Song
9. White Pony (bonus track)
10. Leader Wolf (bonus track)

 

Label : 

Metal Hell Records
Dans le même style :
Nine Treasures - 十丈铜嘴 (Arvan Ald Guulin Hunshoor)

La claque par jour de grand vent.

Le bouquet de roses sans les pétales, avec juste les épines.

La tartouille version familiale avec tous les ancêtres, y compris les morts et leurs cendres.

 

En matière de Pagan, je suis pointilleux voir limite pénible. Mais là, je m'incline bien bas et range ma hache danoise, finalement bien ridicule à l'écoute de la Horde concernée ici.

Les Tengger Cavalry sont chinois mais mêlent à leur Metal des influences mongoles. Amusant... car historiquement parlant, la Mongolie n'a pas été compatible avec la Chine, pendant longtemps.

Quand j'ai cité le terme « mongol », je me doutais du sourire de certains et des blagues faciles en rapport, un peu comme si j'étais devant une classe de mouflets. Pourtant Gengis Khan n'a jamais fait sourire personne, à son époque. Faisant passer Jules César pour un baltringue en toge au charisme d’huître, Temudjïn (son nom de naissance) est né au milieu du douzième siècle. Il a été le plus puissant empereur que la Terre n'a jamais porté. Pour fédérer des centaines de tribus de tarés farouchement indépendantes et nomades, envahir la Chine en contournant la grande Muraille et défoncer la dynastie Jin, il fallait en avoir.

Pas un rigolo donc.

 

Après ce détour historique, revenons donc maintenant à Tengger Cavalry formé en 2010 par six gugusses au talent certain. The Expedition est leur avant dernier album et j'ai choisi de chroniquer celui-là plutôt que leurs précédents raids, très recommandables malgré tout, car le style des Chinois atteint ici sa plénitude (à double courbure avec un empannage parfait et capable d'avoir l'anus d'une diptère à 400 mètres).

La base metal du groupe est constitué d'un Death mélo qui sans rien révolutionner dans le genre est parfaitement troussé et mâtiné de solos plutôt heavy dans l'âme. Riffs lourds et catchy, rythmique millimétrée, les Chinois ne sont pas des neuneus niveau électricité saturée. Quand ça bourinne, ça poutre le sédentaire planqué au fin fond de sa ferme en bouse de yacht, ne laissant que cendres et pleurs.

Le chant metal est lui assez typé BM, croassant et puissant. Il impose la touche typiquement Pagan comme les pays nordiques ont l'habitude de la pratiquer. Aucune mièvrerie et chœurs de mecs tonchés sur l'horizon de la grande steppe, donc. Seule entorse à cette règle, la complainte dispensée par le morceau mélancolique "Khan".

L'aspect folk est apporté par des instruments trad très typés comme le dombra (apparenté au luth), mais surtout le morin khuur omniprésent (une sorte de vièle) qui produit un son, poétiquement décrit comme sans contrainte, tout comme le cheval sauvage qui hennit, ou comme une brise dans les prairies. Cet instrument est ainsi le symbole de la nation mongole.

Loin d'être collés artificiellement au socle metal, ces instruments folks font partie intégrante de la composition des titres de la plaque. Surtout que l'album ne possède pas moins de trois titres instrumentaux : "Dance Of Horse", ainsi que "White Pony" et "Leader Wolf" les bonus tracks.

 

Mais rien ne serait vraiment giga bandant sans l’adjonction fréquente dans les morceaux, du chant mongol typique. Les peuples mongoles pratiquent une grande diversité de chant selon les circonstances de leur vie : chants longs, chants courts, chant d'éloges, chant épiques ou jeux vocaux. Regroupé sous le terme générique de chant diphonique ou xöömij, cette technique particulière, s'apparente au son d'une guimbarde, qu'il semble copier. Une légende rapporte, d'ailleurs, qu'il serait à l'origine, l'imitation, par l'homme, du bruit d’une rivière coulant entre deux collines. Ici, ce chant n'agit pas comme une touche exotique mais comme un véritable levier chamanique.

 

Riche, originale, épique, et poétique, The Expedition mérite amplement la tartine à la graisse de cheval que vous venez de vous farcir, un bol d'airak à la main

photo de Crom-Cruach
le 13/12/2014

Commentaires

Domain-Of-Death

Domain-Of-Death le 13/12/2014 à 12:30:39

Il est où le titre en écoute, il est où !? :)

cglaume

cglaume le 13/12/2014 à 13:19:05

Mieux: je t'ai collé tout l'album (version Bandcamp)

pidji

pidji le 13/12/2014 à 15:10:12

Merci Cglaume, c'est le crom qui remplit jamais le lien grrrr :D et là du coup j'ai zappé ^^

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 13/12/2014 à 17:52:39

Yep je confirme. Mais comment qu'on fait pour le remplir, le lien ? le pidji ?

Niktareum

Niktareum le 14/12/2014 à 11:28:10

Ça pique la curiosité ça. Sur le principe j'aurais préféré une base black plutôt que death mélo m'enfin je dis ça avant d'avoir écouté donc je mangerai peut-être mon comm quand je l'aurai fait.

raw-toto

raw-toto le 15/05/2016 à 13:57:24

IP : 82.67.171.142

J'arrive quelques années après la bataille car je viens de découvrir le groupe...

Mais @Nike ta rhum (et à tous) : dans le style black symphonique/folk asiatique, il y a un groupe qui dépasse tous les autres de la tête et des épaules à mon avis - Bloody Tyrant.

Il n'a même pas à rougir de la comparaison avec des mastodontes comme Dimmu Borgir ou Craddle of Filth, loin s'en faut.

Sur un titre comme Ode to the falling rain, l’association d’un orchestre, d’instruments folkloriques chinois, et de black métal mélodique est une réussite inédite (à ma connaissance au moins !) :
https://www.youtube.com/watch?v=kZePkOqXlew

Idem sur Jetty :
https://www.youtube.com/watch?v=XWsU28bf5Rk

Ou encore sur Final Battle of Full Moon-Lake, dont la première moitié est du pur black métal, mais qui évolue à mi-titre vers du Folk Metal façon Korpiklaani… chinois !
https://www.youtube.com/watch?v=41BzNlIGlpY

Et pratiquement tout leur album est à l’avenant.
Le hic, c’est que sorti de Youtube, il n’est malheureusement disponible en téléchargement (pas de CD physique).

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 16/05/2016 à 11:16:17

@raw-toto : Bloody Tyrant est facilement trouvable sur Discog en CD et tu oublies ChthoniC et leur énorme "Takasago Army" dans un genre proche.

Xuaterc

Xuaterc le 16/05/2016 à 11:25:18

"Pourtant Gengis Khan n'a jamais fait sourire personne, à son époque."
D'après les historiens, si visiblement, mais uniquement des femmes, et de plaisir...

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

INTRONAUT + SHINING au CCO de Villeurbanne le 22 septembre : 2 places à gagner !

Dernières news

Chronique au Hasard

Jeremy Jay - Splash

COREandCO radio

Évènements

INTRONAUT + SHINING au Preo à Oberhausbergen le 23 septembre 2016Intronaut + Shining au CCO Villeurbanne le 22 septembre 2016FRANK CARTER & The Rattlesnakes + GodDamn à La Maroquinerie à Paris le 6 octobre 2016