S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

When Reasons Collapse - "Dark passengers"

When Reasons Collapse - "Dark passengers"
chronique When Reasons Collapse - Dark passengers
7.5/10 0

écouter "Bitterness And Grief"


Acheter When Reasons Collapse Dark passengers sur Amazon

CD album CD album (45:00)

 

Style musical : 

Deathcore

 

Année : 

2015

 

Tracklist :

All Roads Lead To Chaos
No Time For Regrets
Breaking The Silence
When Reasons Collapse
Past In Peace
Come To Me
Our Way To Oblivion
Doomsday
Bitterness And Grief
Anesidora
Dark Passenger

 

Label : 

Autoproduction
Dans le même style :
Molotov Solution - Insurrection

A peine recrachais-je les dents que When reasons collapse m'avait fait sauter avec son EP, que j'enchaînais avec l'album "Dark passengers".

C'est à ce moment là que j'ai regretté mon relatif sens du détail sur la chronique destinée à leur sortie courte durée : je n'avais plus grande chose à raconter pour ce cd.

 

J'avais bien pour idée de vous causer de ce son légèrement amélioré.
Plus clair, plus moderne, plus coûteux sans doute, il avait au moins le don de laisser un peu plus de clarté à une guitare qui se baladait sur son manche et que l'on percevait plus brouillonne sur l'EP.

Sans surprise, le contenu demeure le même, avec peut-être une inspiration améliorée.


Toujours secouée, la bande enchaîne, se déchaîne, n'est pas foutue de se poser 5 secondes en provoquant explosion sonore sur explosion sonore.

Cela permet de se faire reclaquer toutes les 30 secondes par une nouvelle partie plus deathcore ou metalcore, d'avoir un poil le tournis avec la main gauche du guitariste qui doit ressembler à une araignée alcoolisée sur un manche qui doit être sacrément chaud en fin de concert. Une sorte de Protest the hero evil et couillu avec une chanteuse.

"Dark passengers" est le type même d'album qui laisse sans mot : c'est bien torché, relativement convenu, mais pas dénué de personnalité. Il est très clair qu'en live ça ressemble à une scène de 50 nuances de Grey : on s'y fait mal mais ça fait du bien.


Si je n'en avais pas dit autant sur la chronique de "Full of lies", je serais peut-être plus bavard. 
Si le groupe avait également apporté quelque chose de différent, j'aurais aussi pu m'étendre un peu plus sur le sujet.

Peut-être plus deathcore que son prédécesseur, mais toujours aussi efficace, cet album est à caler sur une scène métissée de "cores" bien torchés et en tout genre.
Les fans du genre, qui ne dépassent que rarement la trentaine (question de génération musicale), devraient apprécier...

photo de Toukene
le 06/05/2015

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

INTRONAUT + SHINING au CCO de Villeurbanne le 22 septembre : 2 places à gagner !

Dernières news

Chronique au Hasard

Withdrawn - Skulls of the weak

COREandCO radio

Évènements

INTRONAUT + SHINING au Preo à Oberhausbergen le 23 septembre 2016Intronaut + Shining au CCO Villeurbanne le 22 septembre 2016See you in the pit #6 du 8 juillet au 23 août 2016 @ Secret Place à Saint-jean-De-Vedas