Fred barjo Odonae disquaire cd/vinyle et libraire spécialisé manga à Lille Acheter CD et vinyles doom métal pas chers
S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Pigbearman - "Pigbearman"

Pigbearman - "Pigbearman"
chronique Pigbearman - Pigbearman
7,36/10 0

Acheter Pigbearman Pigbearman sur Amazon

Maxi-cd / EP Maxi-cd / EP (25:04)

 

Style musical : 

Rock, grunge, post rock

 

Année : 

2014

 

Tracklist :

1. Pain
2. Boson
3. Bottom Line
4. One hundred and twenty
5. Heisenberg

 

Label : 

Autoproduction
Dans le même style :
Greys - If Anything

S'il y a bien quelque chose de difficile à faire quand on écoute ce premier EP de Pigbearman, c'est de classifier le groupe dans un genre musical. Non pas que ça part dans tous les sens, mais au contraire, toutes les subtilités présentes ici et là font de ce disque un mélange savamment construit mais foutrement indescriptible.

En effet, on pourrait parler de rock au sens très large du terme, dans lequel se mélangent grunge, post rock, ou encore noise...

 

Mais parlons tout de suite de ce qui fâche, comme ça c'est reglé ; enfin, ce qui fâche, c'est un bien grand mot, mais disons que la prod' aurait pû être un poil meilleure. Ça manque de punch quand il le faudrait ("bottom line", quand la gratte saturée et les hurlements arrivent par exemple), certaines distos sont étranges (la 2e gratte de fond sur "One hundred and twenty")... Et globalement, on a l'impression d'un son un peu étouffé. C'est dommage parce que sincèrement, je pense qu'avec un meilleur enregistrement, ce disque aurait largement eu son 8.

 

Car franchement, cet EP est très prometteur : aux longues parties instrumentales s'ajoutent des passages bien rock, comme le grungy "Boson", les hurlements limite post hardcore de "bottom line" qui terminent sur un sample de voix bienvenu, encore des cris sur "Pain"... Ces mélanges passent plutôt bien et démarquent le groupe d'Aix-En-Provence d'une très belle manière. Bien plus en tout cas que les 2 derniers titres post rock assez conventionnels, avec une préférence tout de même pour "Heisenberg", qui aurait mérité lui aussi plus de puissance sur les distos.

Ah légère remarque : Il faudra que le groupe varie un peu ses intros, car toutes ces chansons sont sur le même format : un démarrage lent et calme. Sur 5 titres ça va, mais sur un album entier, attention à la lassitude !

 

Malgré ces défauts annoncés, le groupe a suffisamment d'audace pour être intéressant et pris au sérieux. Ce premier EP pose des bases très saines pour la suite : mélanger les genres est toujours un exercice casse-gueule, et à ce jeu les Pigbearman s'en sortent plutôt bien.

photo de Pidji
le 28/01/2015

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

2 vinyles sampler bonus de TAD à gagner !

UNTIL THE UPRISING : 2 CDs

Dernières news

Chronique au Hasard

Varego - Blindness Of The Sun

Évènements

ROVER + Burning Peacocks au Chato'do - Blois le 15 décembre 2016EMMURE + AFTER THE BURIAL + FIT FOR A KING + OCEANS ATE ALASKA + LOATHE au CCO Villeurbanne le 26 janvier 2017THE ARRS + MY SECRET SAFE @Secret place à St Jean de Védas (34) le 24 mars 2017ME FIRST AND THE GIMME GIMMES + MASKED INTRUDER @Secret place à St Jean de Védas (34) le 14 février 2017GOHELLE FEST 2016 au Métaphone à Oignies (62)