Fred barjo Odonae Acheter CD et vinyles doom métal pas chers
S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Eluvium - "Similies"

Eluvium - "Similies"
chronique Eluvium - Similies
6.5/10 0
Acheter Eluvium Similies sur Amazon

CD album CD album (42.41)

 

Année : 

2010

 

Tracklist :

1. Leaves Eclipse The Light
2. The Motion Makes Me Last
3. In Culmination
4. Weird Creatures
5. Nightmare 5
6. Making Up Minds
7. Bending Dream
8. Cease To Know

 

Label : 

Temporary Residence LTD

 

Lieu d'enregistrement : 

Watership Sounds

groupe Eluvium
Eluvium

Chroniques :

Similies (2010)
Eluvium, qui est en fait le projet d'un seul et même homme nommé Matthew Cooper, exhale un post-rock qui représente fidèlement, et superbement, la dextérité et l'inspiration dudit personnage. Celui-ci officie en effet sous cette formule depuis 2003 et a déjà sorti de nombreux albums, et fait étalage d'une belle maitrise. Il n'invente rien, n'apporte rien de révolutionnaire à un style bien fourni en groupes aux productions rêveuses et cotonneuses, mais a le mérite de faire ce qui lui tient à coeur avec un talent évident. Et les vignettes sonores qu'il délivre, étoffées par une voix sensible et délicate (The motion makes me last), s'assemblent pour former un album de toute beauté, dont on regrette juste qu'il ne soit pas doté de moments plus vigoureux, moins "dreamy".

Cooper a de plus la bonne idée de bâtir des édifices sonores simples et accessibles, et de ne jamais sombrer dans la grandiloquence vocale et musicale d'un Sigur Ros (sans pour autant enlever, par ces propos, à la valeur des Islandais). Et malgré une certaine uniformité dans l'enveloppe musicale, dans les atmosphères qui se dégagent de ses compositions, le ressortissant de Portland captive et envoûte, tant la magnificence et l'émotion inhérentes à son oeuvre se veulent addictives. Seuls Nightmare 5 et Bending dream, plats et sans réel relief, se situent en deça d'un tout de belle facture, dont on ne sait, pour l'heure, s'il séduira sur la longueur, mais dont on peut d'ores et déjà dire qu'il constitue une agréable découverte.

Découverte que l'on préfèrera dans un registre chanté, et qui prend fin sur un morceau dépassant les dix minutes, "Cease to know". Un titre à l'arrière-plan sonore sombre, qui vient joliment perturber une trame sereine, et permet à Cooper de faire de ce Similes une oeuvre crédible, à laquelle on attend cependant qu'il apporte, à l'avenir, le petit plus, ce surplus de "nervosité" peut-être, qui rendra ses travaux plus intéressants encore.

Note des commentateurs : 7/10 (sur 1 votes)

Commentaires

the_swell

Sa note : 7/10

the_swell le 11/04/2010 à 18:15:56

IP : 85.201.52.152

préféré quand même ses précédents albums surtout seul avec son piano.....

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Dernières news

Chronique au Hasard

Palace Inopia - Arms wide open

Évènements

In Theatrum Denonium à Denain (59) le 13 janvier 2018Gohelle fest 2017 au Métaphone à Oignies (62)