Lmda + The Seeker - The Seeker // LMDA split 7'

Chronique CD album (9:16)

chronique Lmda + The Seeker - The Seeker // LMDA split 7'

Les Strasbourgeois de LMDA partagent en ce début de mois un Split de l’amitié avec les Milanais de The Seeker rencontré un peu plus tôt sur une de leurs tournées. Une sortie Power-violente qui a ce mérite, à la différence de toutes ces exigences sanitaires et sociales qui nous accablent, de ne pas voler le temps libre dont nous disposons. Les morceaux sont extrêmement courts, rachitiquement violents et condensés. Les deux groupes jouent un Fastcore qui pourrait faire passer le concept d’accélération sociale pour une grosse daube universitaire. Ce Split m’inspire un slogan d’antan et qui ne manquait pas de panache : « Vivre sans temps morts ! » Libère-toi donc un court instant du temps institué et brutalise-toi le siphon avec cette déferlante Splitée. Le temps passe de plus en plus vite c’est notoire, alors après un débordement permis par les nouvelles technologies, accroche-toi pour de bon, embrasse pleinement ce vice et consens à te faire déborder par le riffing hardcore de ces deux combos. Tu en sortiras certes un peu groggy mais avec cette heureuse impression retrouvée d’avoir pris du bon temps.

 

A signaler quelques écarts de niveau entre les Frenchies de LMDA et les Milanais. Les six morceaux de The Seeker sont dans l’ensemble plus fouillés en skills, le riffing un peu plus assuré et percutant. Néanmoins, l’agressivité, la sauvagerie et les intentions sont égales entre les deux formations, c’est bien là l’essentiel. Beaucoup plus épuré et classique dans sa forme, le Hardcore de LMDA privilégie un power violence plus raw et conventionnel. The Seeker déstructure davantage ses compos, arrache de ses guitares quelques dissonances, joue brouillon, bâclé, de manière forcenée sur certains plans, tout ça pour mieux alimenter le chaos bruitiste ambiant. Les deux batteurs privilégient la rapidité d’exécution avec un léger penchant pour l’Italien pour les Blast-Beat. Une signature technique qui sort le combo d’un power violence stricto sensu, et le place souvent dans un registre bien plus orienté Grind. Si l’ensemble reste placé sous le signe de l’urgence, les deux formations s’autorisent des plans qui tailladent et morcellent le tout. Les palm-mute sont de sortie, les riffs sont lourds, binaires mais toujours de très courte durée. Les beugleurs profitent de ces relatives accalmies pour reprendre leurs souffles et asséner quelques puissantes sorties.

 

« Plant A Tree And Hang Yourself » est un titre qui clame l’autodestruction pour le salut de la planète. Un final au bon sens historique et qui conclut de la meilleure des manière ce split. La fête est finie, les illusions sont mortes, le changement global et l’effondrement se font aussi pressants que les titres de ce Split. La branlée écologique que nous allons prendre en pleine tronche ne fera pas un pli, ses conséquences morbides frapperont toujours les plus vulnérables. La catharsis et le vent de révolte qu’insuffle l’urgence et la violence Punk ne suffiront sûrement pas. Si alternative à la corde et au désastre il y a, il faudra jouer un fastcore « Harder, Better, Faster, Stronger ».

 

Parce que tout est politique, exception faite quand je fais des crêpes ou encore quand j’vais aux chiottes, même si parfois mes étrons tournent aux rouge-brun ; les formations prennent positions, un coup féministe « Jacqueline x Savage », un coup écolo « Plant A Tree And Hang Yourself », The Seeker et LMDA jouent avec l’engagement que suppose la radicalité du fastcore. Ce Split est fulgurant, ne vous gênez pas pour marquer une pause et vous le prendre pleine trogne.

photo de Freaks
le 18/03/2021

2 COMMENTAIRES

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 18/03/2021 à 10:11:36

De la powerviolence, cool, ça faisait longtemps.

Freaks

Freaks le 18/03/2021 à 20:39:55

Voui histoire de décrasser un peu la tuyauterie ;)

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Winteriip II - Metal Hardcore Festival à Tours le samedi 18 Décembre 2021