S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Astra - "The black Chord"

Astra - "The black Chord"
chronique Astra - The black Chord
10/10 0

écouter "The black chord"


Acheter Astra The black Chord sur Amazon

Vinyle 12" Vinyle 12" (47:04)

 

Style musical : 

Rock progressif

 

Année : 

2012

 

Tracklist :

1 - Cocoon
2 - The Black Chord
3 - Quake Meat
4 - Drift
5 - Bull Torpis
6 - Barefoot in the Head

 

Label : 

Rise above
Dans le même style :
Earthlimb - Origin

Astra, un nom qui en jette sévère et dont le pompeux est attendu au tournant, n'est-ce pas ? Eh bien ils le méritent, ce nom majestueux. Connus dans le milieu progressif / Roadburn / psyché / Rise above de par leur précédente production The Weirding, les psychonautes ont fait un bout de chemin depuis et confirment leur talent dans un Black Chord complet, cohérent et très abouti.

 

Ce qui est génial avec Astra, c'est qu'il s'agit là d'un groupe composé de musiciens hors pairs capables des plus grandes démonstrations de virtuosité, mais pourtant ces derniers ne s'enterrent pas dans des jams interminables remplis de solos qui finissent par s'éterniser, un peu comme si le musicien ne faisait que tourner autour du pot. Astra va bien plus loin, car ce groupe s'est entièrement dévoué à servir la Musique, la grande! Les compositions progressives sont structurées avec un grand souci du détail et de l'harmonie. Ce qui prévaut dans ce Black Chord est avant tout le talent de composition. Plus question ici de mettre un élément du groupe plus en avant qu'un autre, ni de vouer un culte à l'ego d'un guitariste se prenant pour une rock star. Bon je dis ça mais je ne les connais pas après tout, ils ont peut être effectivement un ego démesuré je n'en sais rien, mais en tout cas leur musique me crie l'inverse.

 

Lorsqu'on écoute Astra, tout est propice à emmener notre esprit dans les hautes sphères planantes du lyrisme psychédéliques, des paysages de SF à la Moebius et autres fééries à la Metal Hurlant. Le groupe est certes tourné vers la période dorée du rock progressif, celle de la consécration de King Crimson, de Genesis, de Pink Floyd, des Yes, mais le son ici ne me paraît pas spécialement axé sur le vintage, dans le sens où il est volontairement dégradé ou sali pour lui donner une "touche rétro". Cependant les instruments utilisés sont effectivement les préférés du genre et prouvent donc un rattachement à l'époque 60/70. Les voix, elles aussi, ont souvent ce timbre typique que l'on retrouve dans Pink Floyd, ce genre de voix douce vous voyez ? Comme dans "Echoes" par exemple.

 

La musique d'Astra emmène loin, et l'on revient sur cet album aussi facilement que nécessairement dès que l'on a passé le cap de la première écoute, autrement dit il est extrêmement addictif, et cela est dû à la densité de sa composition, à la richesse de son sens de la musicalité.

 

Achat ou pas achat ? Achat.

photo de Carcinos
le 15/07/2014

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

INTRONAUT + SHINING au CCO de Villeurbanne le 22 septembre : 2 places à gagner !

Dernières news

Chronique au Hasard

The shocker - Up your ass tray

COREandCO radio

Évènements

INTRONAUT + SHINING au Preo à Oberhausbergen le 23 septembre 2016Intronaut + Shining au CCO Villeurbanne le 22 septembre 2016See you in the pit #6 du 8 juillet au 23 août 2016 @ Secret Place à Saint-jean-De-Vedas