Fred barjo Odonae disquaire cd/vinyle et libraire spécialisé manga à Lille Acheter CD et vinyles doom métal pas chers
S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives
Messieurs de Fursac - "S/T"
chronique Messieurs de Fursac - S/T
9/10 0
Acheter Messieurs de Fursac S/T sur Amazon

CD album CD album (41)

 

Style musical : 

Post-Rock

 

Année : 

2008

 

Tracklist :

01. Exmoor
02. Pottok
03. Merens
04. Connemara
05. Français de Selle
06. Haflinger
07. Welsh
08. Falabella

 

Label : 

Autoproduction

 

Lieu d'enregistrement : 

Toulouse, France
Dans le même style :
Inga Liljeström - Black Crow Jane

On n'en sort pas de ce Post-Rock qui depuis 20 ans maintenant (remember Slint et leur monumental Spiderland) creuse un sillon dans les cendres du rock progressif, les sillons du jazz et parfois les tranchées de la musique électronique. Je suis assez prompt généralement à apporter une critique à des groupes qui sous panne d’inspiration ou de par leur musique absolument inclassable se revendiquent du mouvement par pure facilité. Avec cet album éponyme, c’est la surprise et elle est bonne. Les quatre Messieurs de Fursac nous délivrent un album éponyme… old school !

 

Que nous raconte-t-il là, Dudley (!), il est en sevrage ou quoi ? Old-School ?

 

Permettez-moi d’insister un temps sur ces groupes qui s’entichent rapidement de cette étiquette alors que dans le meilleur des cas, leur originalité les conduit bien loin de ce rock instrumental chiadé et dans le pire, les plongent dans le tout-poussif la plupart du temps. Mais bon, ça fait genre. De ce fourre-tout, les Messieurs de Fursac n’en ont cure, bien calés dans les progressions et les digressions harmoniques propres au genre.  Même si leur site nous apprend que leur propos est de s’éloigner des clichés éculés, ils ont tendance à les pousser dans leurs derniers retranchements à grands renforts de bruit blanc « Welsh ». En historiens (qu’ils sont et ne revendiqueront jamais) les MDF utilisent leurs images intérieures pour construire un patchwork un rien passéiste. Leurs titres sont au Post-Rock ce que le polaroïd est à la photo, des instantanés pris sur le vif. En terminus, les huit minutes de « Falabella » nous amènent à penser que des effluves lysergiques baignent aussi dans leur labo de développement.

 

Slint donc, Mogwai pour les décharges électriques et - étonnement - Sunny Day Real Estate pour l’ambiance générale. Les toulousains maîtrisent leur sujet avec un certain plaisir. L’air de rien, cet album a tous les atouts pour en faire un classique du genre.

photo de Eric D-Toorop
le 02/03/2011

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

INTRONAUT + SHINING au CCO de Villeurbanne le 22 septembre : 2 places à gagner !

Dernières news

Chronique au Hasard

V13 - Overlook hotel

COREandCO radio

Évènements

INTRONAUT + SHINING au Preo à Oberhausbergen le 23 septembre 2016Intronaut + Shining au CCO Villeurbanne le 22 septembre 2016See you in the pit #6 du 8 juillet au 23 août 2016 @ Secret Place à Saint-jean-De-Vedas