Fred barjo Odonae disquaire cd/vinyle et libraire spécialisé manga à Lille Acheter CD et vinyles doom métal pas chers FRANK CARTER & The Rattlesnakes + GodDamn à La Maroquinerie à Paris le 6 octobre 2016
S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

The Hub - "A sleepless night"

The Hub - "A sleepless night"
chronique The Hub - A sleepless night
7.5/10 0
Acheter The Hub A sleepless night sur Amazon

CD album CD album (43.59)

 

Style musical : 

blues-rock

 

Année : 

2011

 

Tracklist :

1. Midnight dream
2. Dead and gone
3. Non ne dis rien
4. Six feet underground
5. What do you think I'll do
6. It's gonna be hard
7. The one I miss
8. Plus fort que toi
9. A voice calling my name
10. Lonesome day
11. Thunder night
12. A sleepless night
13. A letter in the air
14. If you see me baby

 

Label : 

Bonus Tracks Records
Dans le même style :
Nine Million Witches - 9MW

Duo né de la rencontre entre Hubert #06 et Yarol Poupaud, fin 2009, devant la Mécanique ondulatoire, The Hub sort, un an après, son premier album sous la forme de ce A sleepless night parfaitement représentatif du talent des deux musiciens, ayant déjà largement roulé leur bosse, et de ce que ces aptitudes peuvent engendrer une fois confrontées.

 

Ce disque simultanément roots et travaillé, brut et élégant, dévoile quatorze chansons racées, deux étant même chantées en Français sans que cela ne vienne influer de façon négative sur la valeur du rendu. Au contraire, la paire y dame le pion à Paul Personne, dont on sait l'adresse à oeuvrer dans ce créneau bluesy en chantant dans la langue de Molière, et fait ses preuves sur les autres titres, fins ("It's gonna be hard" / "The one I miss", superbe enchainement), aux atours "intermédiaires" (un somptueux "Midnight dream" en ouverture), ou plus rythmés tel ce "Six feet underground" lui aussi probant.

 

La plupart de ces plages portent le cachet d'un blues des origines savamment "relifté", et la dextérité des deux intervenants fait le reste, dans la sobriété, sans excès ou démonstration envahissante, et l'on peut ainsi se réjouir de l'harmonica et de la voix presque off de "A voice calling my name", entre autres motifs d'enthousiasme, sur une fin d'album qui jamais ne faiblit. On s'entiche aussi de "Lonesome day", au tempo alerte, et de la trame chatoyante, retenue, de "Thunder night", la cohérence et le bel équilibre trouvé par The Hub entre passéisme et modernité, entre délicatesse et rudesse modérée amenant un surplus d'intérêt à l'opus en présence.

 

Celui-ci prenant fin sur "A letter in the air" et sa superbe acoustique, puis un "If you see me baby" gospelisant lui aussi accompli, il va sans dire que ce bel ouvrage est à acquérir sans tarder et marquera ce début d'année, d'autant plus qu'il s'inscrit dans un créneau peu chargé et ne comptant ici que peu de groupes reconnus.

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

INTRONAUT + SHINING au CCO de Villeurbanne le 22 septembre : 2 places à gagner !

Dernières news

Chronique au Hasard

Crystalic - Watch Us deteriorate

COREandCO radio

Évènements

INTRONAUT + SHINING au Preo à Oberhausbergen le 23 septembre 2016Intronaut + Shining au CCO Villeurbanne le 22 septembre 2016FRANK CARTER & The Rattlesnakes + GodDamn à La Maroquinerie à Paris le 6 octobre 2016