S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

The summer pledge - "You are you"

The summer pledge - "You are you"
chronique The summer pledge - You are you
9/10 0
Acheter The summer pledge You are you sur Amazon

CD album CD album (40 minutes)

 

Style musical : 

Indie rock

 

Année : 

2010

 

Tracklist :

What's your favorite collar ?
Silver choice
Who are you ?
Fences for teeth
Recurring dream (interpretation)
House of beds
Lost in the business world
You are you

 

Label : 

Red plane records
Dans le même style :
Chokebore - Black Black

 

186 secondes.

Il aura suffi de 186 secondes pour nous faire entrer dans la nébuleuse de The summer pledge . Des sons aux origines floues, une voix lointaine puis, une minute plus tard : une mélodie se dessine grâce aux deux guitares. On parlera de rock progressif, de post-rock, d’indie et de quelques touches expérimentales, émo, space-rock, math-rock pour la suite.

 

Et là, 38 minutes vont s’enchaîner. Pas de répit, aucune coupure. Il existe un lien constant entre chaque morceau qui rend le contenu incroyablement fluide : tout semble venir naturellement.

The summer pledge déroule une histoire sociale qui commence par la question :

« What’s your favorite collar ?» (col bleu : ouvrier / col blanc : patron)

Rien que ce titre démontre la richesse de l’album : tout est amené avec finesse et, au-delà du concept, musicalement, c’est passionnant. On peine à croire que «Silver choice» dure 7 minutes.

Le sujet social de cet album parait logique lorsqu'on apprend que le groupe est originaire de Detroit : LA capitale (décadente) de l'industrie automobile américaine...où se croisent chaque jour devant les portes des usines des milliers de ces cols...

 

40 secondes introductives, proches de la 1ère piste (sons et guitares bourrés d’effets « spatiaux »)…quand arrive le chant. La musique fait un petit break, le chant posé est gonflé d’effets (tiraillé entre une réverbération et la saturation) mais ne s’installe que quelques secondes. A 1min40 s’enclenche un emballement qui va aller crescendo jusqu’à l’explosion sonore.

2min41 : Un break marqué par une basse au jeu simple, audible qui mène le jeu sur fond d’arpèges aériens.

4min34 : Une remontée crescendo dans la tradition post-rock (jeu de cymbales étouffant le son / frappe sur la grosse caisse de plus en plus intense / répétition de la même phrase par le chanteur)

6min15 : Tout retombe…et ouvre doucement pour «Who are you ?».

 

Voici un titre sur lequel le groupe condense plusieurs « mouvements » au sein de ses chansons (marqué par la « césure » à 2min30). Cette fois-ci le contenu est plus pêchu à l’image du petit riff qui ouvre et clôt le morceau.

 

S’il fallait trouver une faiblesse à «You are you », ce serait dans ces 10 petites minutes qui forment «Fences for teeth» et « Recurring dream » (interpretation). Le premier a beau avoir un démarrage lent, des parties aériennes et une fin plus rock, on sent un manque de rythme. D'ailleurs c’est dans ce passage de l’album qu’il n’y a pas de lien entre les morceaux...

Cette absence de continuité ne détruit pas l’intérêt de ces morceaux, mais elle les isole malgré toute la qualité de « Recurring dream », magnifique morceau qui joue le rôle de pont instrumental vers l’autre moitié de l’album.

 

Les 6min37 de « House of beds » passent plutôt rapidement avec un petit arpège entêtant qui parcourt le morceau, avec même quelques phrases qui rentrent en tête…

Le bloc « Lost in the business world » et le titre éponyme nous font regretter l’arrêt du cd.

Energiques, captivants, et même « attachants », ces titres sont les symboles de la fluidité, véritable caractéristique de l’album. L'excellente production permet d'absorber la création de chacun des musiciens. Ainsi on perçoit facilement les différentes couches sonores. L’instrumental qui achève l’ensemble a en lui ce qui fait un album exceptionnel : de la finesse et du cœur.

 

La conclusion conceptuelle est un peu limite dans sa portée philosophique. Rien qu’avec les dénominations des morceaux on comprend le message passé : «Au delà du col, vous êtes une personne à part entière». Mais lorsque le message est lancé avec une telle bande originale, il ne saurait être sujet à critiques.

«You are you» est une réussite totale : il s’y passe constamment quelque chose…

Ceux qui passeront à côté de ce bijou (disponible chez Red Plane Records) seront déjà trop nombreux : ne faites pas la même erreur…

photo de Toukene
le 11/10/2010

Note des commentateurs : 9/10 (sur 1 votes)

Commentaires

Toukene

Sa note : 9/10

Toukene le 21/01/2011 à 16:27:51

IP : 193.252.217.121

L'album est en libre téléchargement sur ce lien :

http://www.thesummerpledge.com/NEW%20UPLOADS/You%20Are%20You%20(192k%20mp3).zip

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

INTRONAUT + SHINING au CCO de Villeurbanne le 22 septembre : 2 places à gagner !

Dernières news

Chronique au Hasard

Ocean chief - Den Förste

COREandCO radio

Évènements

INTRONAUT + SHINING au Preo à Oberhausbergen le 23 septembre 2016Intronaut + Shining au CCO Villeurbanne le 22 septembre 2016FRANK CARTER & The Rattlesnakes + GodDamn à La Maroquinerie à Paris le 6 octobre 2016