S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Unsu - "Moral distortion"

Unsu - "Moral distortion"
chronique Unsu - Moral distortion
7.5/10 0
Acheter Unsu Moral distortion sur Amazon

CD album CD album (15 minutes)

 

Style musical : 

Grindcore

 

Année : 

2010

 

Tracklist :

1. Aphra
2. My Misery
3. The Writer\'s Block
4. Boiled Bugs
5. Headache
6. Close Room
7. Cut Throat with my Ass
8. Shaved
9. Gays Juice
10. Fat Attack
11. Chronic Pain
12. Hate
13. Jackerror

 

Label : 

Autoproduction
Dans le même style :
Atara - Human Balltrap

13 titres.

15 minutes.
 
Bienvenue dans le monde merveilleux du grind.
Et pas n'importe quel grind.
Celui de Nasum et toute la vague des Pig destroyer, des Mumakil et Rotten Sound.
Une démo = un euro sur le bandcamp du groupe.
 
Bon, on ne mettra pas un euro de soutien à l'originalité.
On retrouvera le bonheur de tout grindeux : 
-des petits gruiks de salut en début de piste (l'énorme "Jack error") et disséminés sur les treize pistes. Un chant qui ne se limite pas au guttural puisque les cris écorchés sont également de la partie
-du blast à outrance
-et côté riffing on se fait agresser du début à la fin par du solide. "Aphra" annonce la couleur : ce sera violent, mais propre.
Pour une première démo le son est très professionnel.
 
Pour ce qui est de l'ambiance, même si c'est dans la bonne humeur (les dernières secondes laissent parvenir un rire jusqu'aux oreilles), on ne fait pas dans le poétique, bien evidemment.
Il y a l'humour fin du milieu avec "Gays juice", "Boiled bugs" (sans doute une histoire pour enfants), "Fat attack".
 
Puis il y a l'autre penchant grind. Celui bien crade qui vous ravira plus encore avec l'énorme "Cut throat with my ass".
Pour vous donner une idée : ce titre en 1min20 est le conte d'un homme qui se retrouve avec un pot en verre dans le *** (sans doute parce que c'est marrant à faire, une vidéo du genre circule sur le net). Malheureusement, ce pot se brise, quelques éclats restent coincés, mais l'idée charmante d'égorger des gens avec ces bouts de verre vient à l'esprit du personnage.
Il aura fallu autant de temps pour le raconter que pour l'écouter, mais il ne faut pas passer à côté des belles histoires.
De quoi faire passer le scénario de The human centipede pour une fable lyrique enfantine.
 
On reste donc dans une démarche relativement classique dans le fond et la forme. Mais Unsu varie les rythmes ("Hate" pour sa lourdeur et "Jack error" pour son groove) en laissant place à des mid-tempo et mosh-parts. Tout est fait avec une certaine idée d'offrir un contenu complet, varié et équilibré. 
La seule chose sur laquelle le groupe ne lésine pas est la violence dont l'efficacité ravageuse risque d'avoir raison de quelques cervicales.
 
Question qualité/prix, on a rarement fait mieux.
photo de Toukene
le 16/06/2011

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

INTRONAUT + SHINING au CCO de Villeurbanne le 22 septembre : 2 places à gagner !

FOGWAX : 2 CDs à gagner !

Dernières news

Chronique au Hasard

Mass Hysteria - Matière noire

COREandCO radio

Évènements

INTRONAUT + SHINING au Preo à Oberhausbergen le 23 septembre 2016Intronaut + Shining au CCO Villeurbanne le 22 septembre 2016