Bomb scare crew - Reign of the sharks

Chronique CD album (47:55)

chronique Bomb scare crew - Reign of the sharks
Bomb scare crew est un groupe lyonnais ayant à son actif une demo du nom de "violation of the riot nation" parue en 2004, et un morceau ("mum is a whore") sur la compil French metal compilation 2005.

Pour ne pas mentir je fais cette chronique après avoir lu plusieurs éloges concernant ce "reign of the sharks". Commençons par la pochette que je trouve plutôt kitch : le pentacle et le barillet superposés, symboles vus et revus; enfin bref passons. Une fois la galette irisée dans le lecteur, une plage introductive commence le cd, mais bien classique (un peu comme la pochette); sauf qu´au moment ou l´on devrait entendre un coup de feu c´est juste la batterie qui enchaine sur la seconde plage, le premier morceau. Et là, on a le droit à un métal bien couillu (celui qui arrive à boire une kro chaude). Leur musique oscille entre un thrash et metal fluide mais en gardant l´agressivité de ce bon vieux thrash. Je trouve la voix tout bonnement terrible et excellente : le chanteur donne l´impression de chanter avec la gorge arrachée. C´est agressif, abrasif, rageur, et elle est à la fois étouffée et mise en avant : un régal. Surtout que Carlo (le chanteur du groupe) passe la surmultipliée quand les compositions en ont besoin et ça donne un espece de growl tout en râle ; que je trouve vraiment formidable puisqu´il est audible, travaillé, et émotif (enfin on sent que ça lui vient des tripes). Ici loin de tous ces chanteurs aux vocaux clairs et surpuissants, que je trouve impersonnels. Ces lignes de chant sont encore épaissies par les rappels vocaux de Gilles qui ne sont pas dégueulasses non plus. Les musiciens composant le reste de la bande s´en sortent avec les honneurs ; leur musique loin d´être originale est extrêmement bien jouée, les rythmiques font bien bouger la tête ; les arrangement sont travaillés, tout comme les compos qui ont leur lots de passages tartinés (comme sur "Gnawed by pain"), ou bien un peu plus aérées. A certains moments l´ambiance se rapproche du "diabolus in musica" de §layer (notamment sur humiliation). Jamais les guitares ne se désunissent, les leads et la rythmique restent cohérentes entre elles. Enfin, le batteur assure comme un chef.

La production, sans être un modele de puissance, est largement suffisante : elle donne de la chaleur et de la rugosité. Le mixage laisse peut être un peu la voix en retrait; pas grave ça donne tous le charme au cd. Le cd comporte aussi une vidéo illustrant le morceau recidivist.

Ce cd est bourré de qualités, mais il manque le petit truc en plus qui en ferait une véritable boucherie. Il est aussi dommage que les deux titres en français parlent de viol et de meurtre, aux vues du livret je pense que toutes les chansons ainsi que le clip ont un rapport avec ces deux pratiques.
photo de Sepulturastaman
le 02/02/2006

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements