Green Frog Feet - 11 ways... to kill your idols

Green Frog Feet - "11 ways... to kill your idols"
chronique Green Frog Feet - 11 ways... to kill your idols
Allé puisqu’il en faut pour tous les goûts, voici le dernier Green Frog Feet… Je vois déjà certains se demander ce qui peut se cacher derrière un tel nom, à part un groupe de ska, ou un groupe de punk rock… et bingo ! Simplement un groupe de Punk Rock originaire de Bayern, et qui, Après avoir été élu meilleur groupe de rock sur MTV Rock Zone et avoir tourné avec les canadien de Simple Plan, vient nous présenter son quatrième disque intitulé « 11 ways … to kill your idols », dont la pochette n’est pas sans me rappeler un certain artwork de Blink…

Le décor est planté par cette introduction, avec des mots clefs comme « MTV » ou « Simple plan » par exemple, ce qui me laissait un peu perplexe quand à la qualité musicale de cette formation, et mes craintes étaient justifiées : Des la première piste on tombe dans un monde de mélodies démesurées, ou les guitares très simplistes se mélanges à quelques effets electro ajoutés pour combler certainement le manque d’originalité du combo. Les passages entraînants laissent place à quelques moments romantiques, comme l’exige la tradition du « punk rock » mélodique.

On tombe dans les clichés les plus évidents, tout y est, la ressemblance avec quelque groupe de punk rock californien que ce soit est troublante. La voix au timbre masculin se balade entre les chants mediums et les tons aigues, voir les cris, en se reposant par moments sur les passages « slow ». Les titres s’enchaînent sans trop se ressembler, mais en colportant une certaine énergie positive qui n’est pas pour déplaire, avec un grain de mélancolie tout de même, pour émouvoir les jeunes adolescents dans leur période charnière, en leur parlant d’anges, d’amour, de ballerines ou encore d’Hollywood.

Bref, pas besoin de faire très long pour se faire un avis sur ce groupe au nom sorti de nul part. C’est bien fait, certes, les chansons sont très bien structurées et l’album se laisse écouter volontiers pour un peu que l’on soit de bonne humeur, puisque l’écoute de ce disque en période d’énervement doit se révéler assez irritante je pense tellement tout parait beau. A conseillers aux inconditionnels du punk rock qui recherchent l’équivalence d’un Fall Out Boy européen, sinon passez votre chemin.
photo de Biflam
le 04/07/2007

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019