Hiretsukan - End States

Hiretsukan - "End States"
chronique Hiretsukan - End States
En 2002, Hiretsukan, groupe Hardcore au chant très "Screamo" originaire de Washington, avait sorti un EP 7 titres produit par le célèbre Don Fury (Agnostic Front, Born Against, Citizen’s Arrest, Judge...) sous le nom de "Invasive//Exotic" avant de spliter quelques mois plus tard à l'issue d'une tournée Américaine, l'éparpillement et la distance entre les membres ne jouant pas en la faveur du groupe. Leur histoire aurait très bien pu se terminer là mais ils décidèrent finalement très vite de se reformer, pour le plus grand plaisir de leur label, et de tous se regrouper à New York afin de pouvoir se consacrer plus facilement à leur musique. C'est ainsi que "End States", leur premier véritable album, voyait le jour en 2005...

Au même titre que quelques trop rares groupes comme Walls of Jericho ou bien Bloodlined Calligraphy, c'est une chanteuse qui officie au sein de Hiretsukan. Bien que leur musique ne soit pas comparable, Michelle Profit s'est imposée, tout comme Candace Kucsulain et Ellen Hoffman, aussi bien par le biais de son charisme que par sa voix comme la véritable leader de ce quatuor Américain. Ce petit bout de femme possède en effet un coffre impressionnant, à faire pâlir les gros machos qui resteront bouches bées devant la puissance qu'elle est capable de dégager !

Elle nous le démontre le temps de 10 titres avec un chant hurlé sans le moindre repos si ce n'est sur l'étonnant "19 Year Barrier", un morceau libérateur qui monte en régime en seulement deux petites minutes et où elle calme le jeu, tout en douceur, avant de laisser exploser toute la rage et la douleur qu'elle a dans les tripes avec la voix énergique et brutale qui la caractérise.
Les paroles sont engagées, assez portées sur la politique et accompagnées d'une musique agréssive aux riffs accrocheurs. La guitare utilisée de façon intensément mélodique ainsi que la basse qui rythme bien le tout, forment un bînome en parfaite cohésion qui a d'ailleurs tendance à faire quelque peu souffrir la batterie, dont le son des cymbales est très présent, sur certains morceaux.

Mélange d'émotion et de puissance, "End States" est un album qui a tendance à partager. Un des meilleurs disques Hardcore de ces dernières années pour certains, trop linéaire et répétitif pour d'autres. Il est vrai que le chant déchiré de Michelle est assez monocorde dans l'ensemble et même si cela ne nuit en rien à l'impact de ses maux, on regrette qu'elle ne fasse pas plus ressortir sa sensibilité. Musicalement, on ressent un gros travail au niveau de l'harmonisation et la structure des morceaux est solide même si elle a tendance à se répéter en utilisant les mêmes ingrédients, notamment au niveau de la rythmique qui pèse, marque volontairement le pas, puis repart de plus belle dans une envolée fort bien maîtrisée mais un peu trop systématique.
Mis à part ça, les trois compères assurent parfaitement leur boulot et le guitariste mérite amplement une mention spéciale tant il est inspiré et semble possédé par son instrument.

Ce qui est certain, c'est qu'il faudra un peu de temps et surtout plusieurs écoutes pour pénétrer dans leurs univers et apprécier pleinement le son, à la fois sombre et mélodique, que nous propose Hiretsukan qui manque de varieté mais regorge tout de même de quelques moments intenses et débordants de sincérité.

Un album qui vous touchera ou bien vous laissera de marbre, selon votre sensibilité...
photo de Sonny
le 29/11/2007

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019