Kiddie Coke - Medical Walls

Kiddie Coke - "Medical Walls"
chronique Kiddie Coke - Medical Walls

Ce premier album de Kiddie Coke a été difficile à chroniquer pour moi... Il fait partie de ces disques dont on a du mal à savoir si on les aime ou pas...

 

Le quatuor, mené par la guitariste-chanteuse Christelle Lacombre, lance comme influence Sonic Youth ou Nirvana... difficile de nier que le grunge soit une bonne partie de l'ADN du groupe... on retrouve aussi bien du rock alternatif abrasif (« Displeasure », ou « Superstitious ») que de la pop-rock (« Familiar Circles » ou « Sinkholes ») ou un mélange de tout ça (« Medical Walls », « Lose and find »)...

 

L'album démarre bien avec « Displeasure » bien que les passages plus pêchus se seraient passés de ces bidouilles de synthé ou de programmations... « Medical walls » reste d'un très bon niveau en mélangeant des passages calme et presque pop à un ensemble agressif... « Take a Toke » marque avec son chant sensuel et sa basse bien en avant. « Familiar circles » est bien moins intéressant dans un registre pop rock moderne et mainstream... le groupe le contre-balance en quelque sort avec le rapide et puissant« Superstitious » et change encore la donne avec le lent, lourd et sombre « Unbroken secret » qui se rapproche beaucoup de Nirvana...

 

La fin de l'album est bien moins excitante avec deux titres trop longs « Lose and Find » qui mélange guitares froide façon new wave et d'autres plus grunge, et la poppy et pas ragoûtante, « Sweet time » en plus dotée d'un son de batterie synthétique (voire d'une boîte à rythmes)... « Sinkholes » pas mal, mixe passages soft et d'autres plus rapides et plus sombres. On termine sur une ballade pop rock dotée d'un côté un peu sombre (« Waterfall »).

 

Ce premier album (qui suit 2 EP) me laisse sur ma faim... que ça soit par ces choix de prod ou sa fin moins intéressante... Il y a de bons moments, la chanteuse a une super voix et le groupe est, paraît-il, excellent en live... Un prod plus naturelle et une tracklist plus équilibrée auraient mieux servi le groupe, quelques compos auraient pu et dû être raccourcies... Au final un sentiment mitigé et une chronique ainsi qu'un avis difficile à faire...

photo de Papy Cyril
le 15/06/2017

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Daughters au Point Éphémère à Paris le 10 avril 2019
  • LIONS METAL FEST le 1er juin 2019 à Montagny (69) avec VADER, BENIGHTED,...
  • BRUTUS au Point Ephémère à Paris le 29 avril 2019