Nueva Etica - Inquebrantable

Chronique CD album (28 minutes)

chronique Nueva Etica - Inquebrantable
La scène Hardcore Sud-Américaine est en majorité représentée par des groupes originaires du Brésil, on citera les Children of Gaia, Confronto, sans oublier Point of No Return. L'Argentine n'est pas en reste avec cependant des groupes un peu moins connus du grand public comme El Eterno Enemigo, Urbanos, Otra Salida mais où l'un d'entre-eux à savoir Nueva Etica se démarque largement. Avec leur premier album "La Venganza De Los Justos" le groupe de Buenos Aires avait montré un réel potentiel et avait commencé à faire parler de lui hors du continent mais c'est réellement en 2006 avec "Inquebrantable" que les Argentins, confirmant pleinement les espoirs placés en eux, se sont faits un véritable nom aux Etats-Unis et en Europe.

Il faut dire qu'ils s'en étaient donné les moyens en sortant l'album sous 5 labels différents. Au Brésil, en Argentine mais aussi aux USA (New Eden Records), en Allemagne (Alveran Records) ainsi qu'en Suisse (Storm of Justice). Mixé et masterisé au studio AntFarm avec Tue Madsen à la baguette où sont passés des groupes tels que Sick Of It All, Born From Pain, Maroon, Knuckledust, Heaven Shall Burn, No Turning Back et j'en passe...

Le son est logiquement meilleur et plus travaillé que le précédent opus et la production très "In Your Face" nous inflige une véritable claque. L'intro nous met d'ailleurs très rapidement dans le bain, une entrée en matière assez rentre-dedans qui nous fait comprendre en seulement deux petites minutes que ceux qui se sont auto-proclamés "Southamerican Moshmachine" ne sont pas là pour jouer aux billes mais bien pour nous en mettre plein la gueule. Les Argentins qui se distinguent par le fait de n'avoir pas un chanteur, pas deux chanteurs mais bien trois chanteurs avec chacun une voix assez différente, ce qui leur permet de jouer sur les nuances, nous proposent une musique agressive aux riffs accrocheurs et à la batterie survitaminée qui donne une allure rapide et surtout très énergique dans l'ensemble. Les morceaux s'enchainent et sentent bon la hargne. Les lyrics sont militants, les refrains d'une efficacité redoutable.

Tous les titres sont d'une valeur quasi-équivalente mais on sortira tout de même du lot "Declaracion De Guerra" et "La Familia Nunca Muere", deux petites perles dont on ne se lasse pas. Certains diront que Nueva Etica n'invente rien, en effet, ils ne révolutionneront pas le genre mais ce n'est pas pour autant une simple et pâle copie -loin de là.

Car avec "Inquebrantable", Nueva Etica s'est placé comme un sérieux concurrent à Children of Gaia, leader de la scène Hardcore "vegan straight-edge" d’Amérique du Sud, mais rivalise aussi sérieusement avec la majorité des groupes Américains/Européens actuels auxquels ils n'ont franchement rien à envier. Pour ma part je suis satisfait qu'ils n'aient pas succombé à la langue de Shakespeare histoire de pouvoir s'exporter plus facilement, tellement la langue hispanique raisonne à merveille. On sera néanmoins un peu déçu par la courte durée de ce second album car on en aurait aimé encore plus, c'est d'ailleurs certainement pour cette raison qu'à peine le dernier morceau terminé, une folle envie d'appuyer sur la touche "Repeat" nous envahit.
photo de Sonny
le 18/11/2007

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements