RAGE AGAINST THE MACHINE + SAUL WILLIAMS le 04/06/2008, Bercy, Paris (75)

RAGE AGAINST THE MACHINE + SAUL WILLIAMS (report)
Le 4 juin dernier, le palais Omnisport de Paris-Bercy ouvrait ses portes aux nombreux fans de Rage Against the Machine venus en masse après la longue absence du groupe qui s'est fait beaucoup attendre.

Dans la file, on se rend rapidement compte que les gens ne sont même pas au courant de la première partie : ils pensent encore que ce sera Cypress Hill!

A 18h30 les portes s'ouvrent et c'est le début de l'habituelle fouille des sacs et de la chasse à la bouteille d'eau... Le stress monte pour ceux qui ont imprimé leur place eux-mêmes puisque dans un premier temps les vigiles nous disent qu'il faut refaire la queue ailleurs ! Ça finira quand même par passer : heureusement puisque j'en faisais partie.

20h30: Saul Williams et ses acolytes entrent en scène déguisés de façon plus qu'extravagante: pantalon de cuir blanc, plumes sur la tête, maquillage... Personnellement, c'était une totale découverte et mis à part quelques titres il m'a été difficile d'apprécier de part l'hostilité palpable du public. Je ressors donc un peu déçue de cette première partie mais qu'importe, l'excitation se fait déjà sentir ; les Rage Against the Machine doivent arriver dans 20 minutes... enfin c'est ce qui était inscrit sur l'écran puisqu'il a en fait été question d'une heure d'attente...


Enfin les lumières s'éteignent et c'est sur fond d'internationale version originale que l'emblème avec l'étoile rouge se lève doucement. C'est parti !!!!! "Testify"... dès les premières notes la folie s'empare de Bercy : 20 000 personnes qui bougent ensemble au rythme des riffs de ce monstre de Tom Morello. Ceux présents dans les gradins descendent de force, malgré les vigiles, pour entrer dans le cœur de l'arène. La bonne surprise du soir : le son est bon, pas trop fort pour une fois, ce qui est très rare à Bercy.
Les titres s'enchainent, tous aussi connus les uns que les autres : "Bulls on parade", "People of the sun", "Bombtrack", "Bullet in the head", "Down Rodeo", "Renegades of funk", "Calm like a bomb", "War within a breath"... Et ça s'achève sur "Sleep now in the fire" sans avoir joué le tube inter-planétaire qu'est "Killing in the Name". Après 1h de set très intense, la foule est en sueur, plus personne n'a de voix mais tout le monde en redemande. C'est alors, sans grande surprise que les Rage Against the Machine reviennent pour trois autres titres, dont "Freedom", et la plus attendue, "Killing in the name" qui sera reprise en coeur par tout Bercy.

Ce coup-ci c'est vraiment terminé ; c'est réellement heureux et plein de courbatures que l'on quitte la salle, des souvenirs pleins la tête. Le concert fût court mais très intense : le groupe a su transmettre son énergie à la foule qui ressort épuisée mais ravie, malgré le peu de communication avec le public durant le show. Après 1h15 d'un des meilleurs concerts que j'ai pu faire, on peut dire que Rage Against the Machine mérite son statut de légende!
le 09/06/2008

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • EARTH au Petit Bain à Paris le 19 novembre 2019

HASARDandCO

Ortie - UN
Chronique

Ortie - UN

Le 29/12/2010

You, Vicious ! - Ep #1