S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Chickenhawk - "Modern bodies"

Chickenhawk - "Modern bodies"
chronique Chickenhawk - Modern bodies
9/10 0
Acheter Chickenhawk Modern bodies sur Amazon

CD album CD album (44:25)

 

Style musical : 

hardcore moderne, metal

 

Année : 

2010

 

Tracklist :

1.Scorpieau
2.NASA vs ESA
3.The Let Down
4.Son of CERN
5.The Pin
6.I Hate this, do you like it?
7.My Name is Egg
8.Mandarin Grin
9.Kerosene
10.Gravitronic Life-ray Table
11.Bottle Rocket

 

Label : 

Brew records
Dans le même style :
A Failing Devotion - The fallen

J'attendais ce nouvel album de Chickenhawk avec une grande impatience. Le EP paru après le premier album du groupe (déjà très bon) étant tout simplement renversant, il était normal de penser que Modern bodies allait tout défoncer sur son passage. Et...

 

...C'est effectivement le cas, si vous n'avez jamais entendu parler des anglais. Grosse désillusion pour les autres : "Scorpieau", le titre démarrant l'opus, n'est que le seul inédit ! L'album n'est en fait qu'un best-of remasterisé de leur premier disque éponyme, accompagné des titres du EP paru l'an dernier, et donc ce morceau cité plus haut. Triste.

 

Malgré tout, je pense que vous êtes plus nombreux à ne toujours pas connaitre leur discographie que l'inverse, alors lisez plutôt le paragraphe qui suit :

 

T-U-E-R-I-E intégrale !

 

Ça ne vous suffit pas ? Bien. Le groupe anglais balance un hardcore moderne plein de fougue, de riffs dissonants et aux sonorités metalliques non négligeables. Ils adorent balancer des plans de gratte barrés mais jouissifs ("Sons of Cern", l'énormissime "I hate this, do you like it ?"), avec une batterie toujours pleine d'énergie et la voix de Paul Astick hurlée à souhait.

Chickenhawk prend également quelques libertés qui font mouche, je pense notamment à quelques passages electro ("The pin") ou encore ces voix de fillettes (?) sur "Nasa vs ESA", qui rendent parfaitement sur les riffs bien lourds de Robert Stephens.

Le rythme ne ralentit que très rarement (à part "My name is egg" peut-être, mais c'est de loin le moins bon morceau du disque), et malgré tout la durée de l'opus frise les 45 minutes. Difficile donc de tout ingurgiter d'un coup : défaut majeur du disque, s'il peut en être un (!).

Toujours est-il que je défie quiconque de ne pas remuer la tête ne serait-ce qu'une seconde à l'écoute du titre "I hate this, do you like it ?", certes déjà présent sur le EP de l'an passé a. or not?, mais toujours aussi énergique comme pas deux. Encore une fois, le mélange des 2 guitares est détonnant, et bon nombre de riffs restent gravés en mémoire pour toute la journée une fois les chansons écoutées.

 

Mine de rien, le "petit" label Brew Records (Castrovalva, Humanfly, ...) commence à bien grossir, et il est certain que la signature de ce groupe dans son roster va aider à son développement.

 

Bon, résumons et pondérons un peu tout ça : si l'on possède déjà le premier album et le EP a. or not? de Chickenhawk, ce disque ne mérite qu'un 3/10. 1 point pour le seul nouveau titre, 1 point pour le travail fait sur les titres déjà existants, et un dernier point pour le tracklisting très homogène. Pour les autres, c'est tout simplement un des disques de l'année, point barre.

photo de Pidji
le 13/12/2010

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

PG.LOST : 2 exemplaires de

Dernières news

Chronique au Hasard

Selfhate - Ombres et lumières

Évènements

FRANK CARTER & The Rattlesnakes + GodDamn à La Maroquinerie à Paris le 6 octobre 2016THIS GIFT IS A CURSE en tournée française du 27 octobre au 5 novembreCOUGH + Elder + sunnata @ Le Ferrailleur - Café Concert à Nantes le vendredi 7 octobre 2016HYPNO5E + RIGHT TO THE VOID + BEYOND THE STYX @ Paloma à Nimes le 1er octobre 2016Dirty Shirt de retour en France et en Belgique OATHBREAKER + WIFE + THE RODEO IDIOT ENGINE au Ferrailleur à Nantes le 22 novembre 2016WHILE SHE SLEPS au Warmaudio à Lyon le 31 octobre 2016