S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Deadstar - "The H.O.O.K.K.I.L.L.E.R"

Deadstar - "The H.O.O.K.K.I.L.L.E.R"
chronique Deadstar - The H.O.O.K.K.I.L.L.E.R
9/10 0
Acheter Deadstar The H.O.O.K.K.I.L.L.E.R sur Amazon

CD album CD album (56:12)

 

Style musical : 

Dark ambient, musique de film

 

Année : 

2009

 

Tracklist :

01. Saviour Of The City
02. Birth Of A Legend
03. Cabrini Green
04. Ruthie Jane’s Appartment
05. A Little Boy Murdered
06. I Came For You
07. Remindings
08. The Second Apparition
09. Insanity
10. The Liar
11. Deadly Romance
12. Gathering Of Souls

 

Label : 

Non Signé
Dans le même style :
Chrome Hoof - Crush Depth

 

Il a fallu presque 10 ans au collectif Deadstar pour réussir enfin à sortir un album complet fort d’un projet flambant neuf. En effet, depuis 2002 ce projet créé par François Pouvreau a enchaîné les démos cassettes, puis s'est mis en ‘’stand-by’’ entre 2004 et 2008. Le prédécent opus n’était en fait qu’une compilation de toutes les anciennes démos du groupe, The H.O.O.K.K.I.L.L.E.R est donc leur premier véritable album !

 

C’est d’ailleurs bien plus qu’un album... The H.O.O.K.K.I.L.L.E.R  est un concept album qui nous plonge dans l’atmosphère sombre et horrifique de la légende du Candyman : cet artiste peintre noir qui fut amputé d’une main, torturé puis brûlé pour avoir aimé une femme blanche. Deadstar développe donc un récit complet autour d’une enquête policière à propos de cette affaire. Ce récit nous est conté à travers une musique symphonique très dark, cet album est donc en fait une bande son de film inspiré des ambiances des musiques de films d’angoisse ou autres thrillers aux atmosphères très pesantes et tourmentées.

 

Au-delà du fait que cet opus génère des émotions et des ambiances tout aussi intenses qu’un film, il est également assez riche musicalement avec un vrai travail de composition. L’auteur de ce récit musical doit être un musiciens complet et polyvalent car la musique tourne essentiellement autour d’un orchestre symphonique voir philharmonique lorsque les chœurs s’en mêlent. Le piano est très présent dans les compos, on a également régulièrement de l’orgue qui vient surélever la dimension mélancolique quasi-gothique d’une bonne partie de l’album. Cette référence au gothique se fait également sentir à travers les nombreux chœurs aux voix grandiloquentes et sublimement funèbres. Certains morceaux sont particulièrement glaciaux et prennent vraiment aux tripes comme « The First Apparition » en tête de liste.

Si certains morceaux sont très planants, d’autres sont plus rythmés par des percus de type timbales, comme sur « Remindings » ou « Cabrini Green »  où les percussions prennent une dimension plus ethnique.

Le compositeur ne s’est pas arrêté à l’aspect musical car beaucoup de morceaux ont dû demander une réelle recherche d’écriture pour les nombreux dialogues et autres voix off.

 

En résumé The H.O.O.K.K.I.L.L.E.R est une vraie bande originale d'un film qui ne peut exister que dans l’imaginaire de l’auditeur. Si vous aimez les musiques d’ambiance typées Dark, cet album est un bon moyen, en fermant les yeux, de se plonger dans un récit angoissant, mélancolique et à la limite du fantastique...

photo de Domain-of-death
le 04/09/2010

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

INTRONAUT + SHINING au CCO de Villeurbanne le 22 septembre : 2 places à gagner !

Dernières news

Chronique au Hasard

Strike Back - Where I stand

COREandCO radio

Évènements

INTRONAUT + SHINING au Preo à Oberhausbergen le 23 septembre 2016Intronaut + Shining au CCO Villeurbanne le 22 septembre 2016See you in the pit #6 du 8 juillet au 23 août 2016 @ Secret Place à Saint-jean-De-Vedas