S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Helmet - "Seeing Eye Dog"

Helmet - "Seeing Eye Dog"
chronique Helmet - Seeing Eye Dog
6,5/10 0
Acheter Helmet Seeing Eye Dog sur Amazon

CD album CD album (37)

 

Style musical : 

Rock Alternatif/Metal

 

Année : 

2010

 

Tracklist :

1) So Long
2) Seeing Eye Dog
3) Welcome to Algiers
4) La Water
5) In Person
6) Morphing
7) White City
8) And your bird can sing
9) Miserable
10) She's lost

 

Label : 

Work Song Label

 

Lieu d'enregistrement : 

Los Angeles
Dans le même style :
Earthtone9 - For cause and consequence

 

Dès ses débuts en 1989, Helmet a pris le parti de développer un Metal résolument alternatif, comprenez – sortir des chantiers battus, intégrer des éléments « parasites » d’autres genres musicaux. Pari réussi dans un premier temps où des disques essentiels des 90’s  (De Strap it on à Betty ) ont essuyé les plâtres de ce style de mélange.

 Helmet a bâti un son reconnaissable entre mille, une personnalité à part mêlant génie créatif, et bases rythmiques très dures. Les dissonances, le son distordu en clé mineure de Do, les rythmes syncopés stagnants dans une atmosphère lourde assoient le groupe de manière durable sous l’appellation  un peu péjorative de « Metal Intello » comme si Tom Araya ou Scott Ian étaient des crétins finis !

 

Helmet, qui a failli s’appeler Helmut Kohl !, est avant tout le groupe de Page Hamilton. Le groupe a connu d’incessants changements de personnel depuis le départ des Bogdan, Mengede, et Stanier- tout autant fondateurs de la griffe Helmet que l’acerbe guitariste.

SEEING EYE DOG est donc le septième album du groupe (en 20 ans). Dès le premier morceau  So long, on retrouve les riffs tricotés, perçants, les rythmiques hachées, véritable marque de fabrique du groupe. Tiens, ils ont changé de chanteur ? Un ersatz d’Hamilton tend à vitupérer take off my money… non, c’ est Hamilton himself.  Je m’informe auprès du patron de ce vénérable webzine, il me confirme , c’est bien le nouvel Helmet que j’écoute .  Welcome to Algiers remet les pendules à l’heure, le groove blanc incandescent rappelle combien le groupe peut être une machine à riffs bien huilée, carrée presque robotique. Hamilton se laisse aller à un solo que l’on jurerait avoir entendu chez Dinosaur Jr, 90’s quand tu nous tiens ! Clairement, l’un des titres forts de l’album.  La water met involontairement  en avant,  ce que l’on constate depuis le début : la vraie faiblesse du chant au point d’être méconnaissable. In person enfonce davantage le clou. Au point d’en perturber l’écoute. Le choix de doubler les voix ou d’y adjoindre des chœurs n’arrangent rien. Sous un déluge de solis intrépides, elles apparaissent au mieux anachroniques, au pire, fausses.

 

Morphing est une respiration loin d’être anecdotique dans le disque. Il s’en dégage une ambiance sombre proche de Sigur Ros.

White city développe une approche plus pop, pour une ligne droite vers And your bird can sing qui sonne pour le coup comme du Oasis (sic) !

Miserable  plonge dans le catalogue des Smashing Pumpkins pour être au final un titre bien emballé et le deuxième tour de force de la plaque.

Les 6’30’’ de She’s lost qui clôture l’effort  débutent sur un riff tout helmetien avant de se caler (autour des 2’50’’ ) dans un format Metal  très classique pour se mouvoir dans une profondeur  chère à Steve Von Till et de doubler la formule tout au long du morceau.

 

Seeing eye dog échappe de peu au naufrage. La faute à un chant, des chœurs, proches de l’erreur et toujours en rupture. La classe guitaristique et une formule parfaitement maîtrisée amènent toutefois à revoir l’ensemble d’un autre point de vue.  L’album contient toujours son pesant d’estocades millimétrées qui nous ont fait aimer/aduler Unsung ou Betty.  Se retrouver à chroniquer et estimer  un groupe sur une valeur nostalgique n’a rien d’enthousiasmant ; comme regarder l’étincelle vaciller dans l’œil du chien qui se meurt.

photo de Eric D-Toorop
le 07/09/2010

Note des commentateurs : 5.5/10 (sur 2 votes)

Commentaires

Pidji

Sa note : 5/10

Pidji le 07/09/2010 à 08:55:19

IP : 80.13.242.208

Quelle déception encore... Pourtant j'ai été fan jusqu'à Aftertaste inclus... La voix de Page est méconnaissable...

mat(taw)

mat(taw) le 07/09/2010 à 10:54:06

IP : 62.39.72.199

j'crois que je n'ai même pas envie de l'écouter en fait

Ukhan Kizmiaz

Ukhan Kizmiaz le 07/09/2010 à 22:18:23

IP : 91.86.47.230

Cette voix ???
Restent les riffs inoxydables mais c'est quand même un peu peu

sebsebseba

sebsebseba le 08/09/2010 à 13:17:39

IP : 195.101.111.253

le chant est excellent pour ma pars!!!j'adore!a l'heure ou tous est retouché a grand coup d'autotune!!!

Geoff Le Fat

Sa note : 6/10

Geoff Le Fat le 17/01/2011 à 22:02:25

IP : 77.205.43.50

Ouaip grave décevant, mais ça sent le déclin depuis Monochrome, cette histoire. Le groupe n'arrive pas à se dépêtrer de ce qui a fait sa marque de fabrique. Chez Helmet, ça a toujours été les instrus qui déchirent, jamais les voix. En même temps, il reste trois p**ains de bons albums (je vous fais grâce de ne pas les citer). Rares sont les groupes qui sortent trois efforts aussi imparables. Disons qu'ils sortent un album pour pouvoir tourner, rien d'autre....

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

HYPNO5E + RIGHT TO THE VOID au Paloma à Nimes le 1er octobre 2016 : 2 places à gagner !

PG.LOST : 2 exemplaires de

Dernières news

Chronique au Hasard

Varg - Das Ende Aller Lügen

Évènements

FRANK CARTER & The Rattlesnakes + GodDamn à La Maroquinerie à Paris le 6 octobre 2016THIS GIFT IS A CURSE en tournée française du 27 octobre au 5 novembreCOUGH + Elder + sunnata @ Le Ferrailleur - Café Concert à Nantes le vendredi 7 octobre 2016HYPNO5E + RIGHT TO THE VOID + BEYOND THE STYX @ Paloma à Nimes le 1er octobre 2016Dirty Shirt de retour en France et en Belgique