S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Maïsman - "Le Retour de Méchant Man"

Maïsman - "Le Retour de Méchant Man"
chronique Maïsman - Le Retour de Méchant Man
8/10 0
Acheter Maïsman Le Retour de Méchant Man sur Amazon

CD album CD album (57:55)

 

Style musical : 

Nawak metal-rock qui swingue

 

Année : 

2010

 

Tracklist :

01. Dans les épisodes précédents…
02. M.A.I. Tréma
03. Le retour de Méchant Man
04. Un projet démonqiaue
05. I love you
06. Alors savant ?
07. Zéa
08. Qui a peur de Méchant Man?
09. Jeanfranswing
10. Canicule
11. Coincoin
12. Assez !
13. Caramélisé
14. Héro : Un produit miracle ?
15. Le sacre

 

Label : 

Le Périscope
Dans le même style :
Toehider - Under the Mistletoe

Toi, oui toi qui es fan du Concombre Masqué et qui as toujours préféré les Monstroplantes à l’insipide Jayce, ne te morfonds plus au fond de ton potager: haut les cœurs, voici enfin venir la bande-son de tes rêves les plus bath (ou de tes bêtes les plus raves) en la présence du 2e tome des aventures meta(l)gricoles de Maïsman, le super-héros le plus intrépide et le plus dur à cuire – même au wok – de mémoire de Géant Vert. Attends-toi à de pleins tracteurs de suspense, de sève-sex, de super-pouvoirs (corn-ofulgure en action!) et de guitares qui saturent, à consommer sans modération, de 6 à 666 ans.

 

Et c’est une troupe sacrément bigarrée qui vient nous apporter la bonne parole. Car en effet, la bande à Maïsman, c’est un peu la Mano Negra version cartoon champêtre (la Mano Verda quoi …): une sorte de collectif à dimensions variables alliant un melting pot "alternative rock / swing metal" à un véritable spectacle costumé à la Sebkha-Chott, le tout sponsorisé par l’alliance incongrue de Pomme d’Api et de l’Echo des Savanes. Allez, je vous fais le topo en 3 mots: Maïsman va devoir à nouveau se frotter au super vilain de service, Mr Méchant Man – épaulé de son servile second Jean-François le rat musqué – qui rêve encore et toujours d’éradiquer toute végétation non transgénique de la surface du globe, et d’admirer l’apocalypse écologique résultante en sirotant un jus de koala bien frais… Bah quoi? Vous trouvez ça plus con que les Tolkienneries niaiseuses à dos de dragon à bascule, ou que l’apologie de la nécro-misanthropie dans les fjords de Neuilly sur Seine? D’autant que les textes de nos lascars, orientés jeunes têtes blondes seulement en apparence (« … Il faut que tu sois bonne, que tu sois pas trop conne, que tu t’éclates au pieu … », hum, j’arrête là ma fille arrive), sont ma foi plutôt pas mal écrits et pleins de clins d’œil poilants…

 

Mais causons maintenant musique si vous le voulez bien. Le spectre balayé ici est assez large (c’est que ça prend la poussière un Casper en grandissant!). Par exemple prenez « Zéa »: ce morceau pop-rock (qu'on pourrait appeler "pop Korn" dans le cas présent...), carrément funky et fortement cuivré, pourrait être le fruit d’une collaboration entre Matthieu Chedid et Matmatha. Alors qu’avec « Le Retour de Méchant Man », on a le droit à du punk rock mélodique bien véloce alternant avec un bon gros heavy metal headbangant éructé par un super vilain qui grunte comme une version gouailleuse de Stallone. Sur « Assez! » on a le droit à de la fusion funky électrisée qu’on pourrait rapprocher de … euh … Mordred. Sur « Coincoin » – si si – on a le droit à un titre garage rock un brin punky. Sur le début du « Sacre », c’est un metal tout en beatdown ultra moshy qui nous cueille. Tandis que sur « Jeanfranswing » on déguste un pur morceau qui swingue, ska-ifie et claque des doigts, le tout finissant sur une longue et géniale orgie de scat/gratte à la Magnum/sax qui garde in fine une bonne vieille metal edge bien tranchante. Un peu à la Fishbone. Ze panard quoi. Et ajoutez aussi un petit épisode très Psykup au milieu de « Canicule » tiens. Tout ça vous semble un peu décousu? Taratata: ça regorge d’enthousiasme, de malice, d’intelligence mélodique, et c’est au final aussi cohérent que digeste, vous pouvez ranger l’Alka-Seltzer.

 

Il y aurait encore beaucoup à dire, mais on va en laisser un peu pour une interview à venir sous peu. Sachez en tout cas que – à l’instar de Ultra Vomit avec son « Objectif Thunes » (et paf, là je perds une poignée de lecteurs pour qui la comparaison va être rédhibitoire) – le groupe a blindé cet album de tubes (si si j’insiste), « M.A.I.Tréma », « Le Retour de Méchant Man », « I love you » (et son satané refrain à la Superbus), « Jeanfranswing » ou le très NWOBHM « Caramélisé » méritant sans problème ce titre honorifique – et encore, là je me suis limité à la short list. Alors c’est sûr, si vous êtes du genre pisse-froid ou taliban de l’orthodoxie métallique, Maïsman vous fera sans doute rire jaune … Mais avec une telle collection de hits fun-métalliques et un concept aussi nawako-sympathique, je ne vois pas comment la plupart d’entre vous pourrait ne pas adhérer au délire de ces barjots géniaux. Maintenant on court sur le champ (ouarf!) écouter les morceaux dispos sur le Myspace du groupe, épi (mouairf …) c’est tout!

photo de Cglaume
le 24/11/2010

Note des commentateurs : 10/10 (sur 1 votes)

Commentaires

merlo

Sa note : 10/10

merlo le 26/11/2010 à 11:25:58

IP : 93.1.202.199

d'la balle Maïsman !!! et surtout sur scène, c 'est mortel ...

cglaume

cglaume le 26/11/2010 à 15:59:11

IP : 90.80.1.65

A Paname le 22/12 pour ceux que ça intéressent ...

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

INTRONAUT + SHINING au CCO de Villeurbanne le 22 septembre : 2 places à gagner !

Dernières news

Chronique au Hasard

We Are The Damned - The Shape Of Hell To Come

COREandCO radio

Évènements

INTRONAUT + SHINING au Preo à Oberhausbergen le 23 septembre 2016Intronaut + Shining au CCO Villeurbanne le 22 septembre 2016See you in the pit #6 du 8 juillet au 23 août 2016 @ Secret Place à Saint-jean-De-Vedas