S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Mange Ta Mort - "s/t"

Mange Ta Mort - "s/t"
chronique Mange Ta Mort - s/t
3,5/10 0

Acheter Mange Ta Mort s/t sur Amazon

CD album CD album (31:50)

 

Style musical : 

Chanson-Rock en français.

 

Année : 

2015

 

Tracklist :

1. Prélude / Bouffe la vie
2. Bac+12
3. Amicalement nôtre
4. Miss Oléron
5. Stratégie de l'échec
6. Rue de la soif
7. Frotman
8. Pente raide
9. Tête de gondole
10. Tube chaotique
11. Mange ta mort
12. Beaufland
13. Joyeux Noël

 

Label : 

Autoproduction.

 

Lieu d'enregistrement : 

At home.
Dans le même style :
Inga Liljeström - Black Crow Jane

C'est un peu l'histoire d'un malentendu. Pidji qui m'envoie un mail laconique genre « Hé Gep, j'ai Mange Ta Mort, du Folk/Punk, ça te dit de chroniquer ? ».

Folk/Punk, je crois voir, ça me branche et en plus ils s'appellent Mange Ta Mort à la gitane styley, tu m'dis bonjour, j'te dis bonsoir monsieur, j'passe mon ongle sur ta jugulaire.

Sauf que Folk ça veut plus rien dire de précis. Ça ne signifie pas forcément « folklorique », par exemple. Ça peut vouloir sous-entendre juste « chansons acoustiques » et aller piocher de Bob Dylan à Woven Hand en passant par des trucs glauques ; OK, Dark-Folk dans ce cas, mais bon, voyez, c'est vague.

Schplouf-ssccchhhhhhplouf.

Tellement vague que je ne m'attendais pas à ça. Oh je ne m'attendais à rien en particulier, rien de certain, mais je me suis quand-même fait avoir.

 

Esprit euh... un peu Punk, aïe !, français, d'il y a quinze ou vingt ans. Et encore, un peu édulcoré, là c'est esprit gentil avec des paroles euh... rigolotes parfois et très... engagées comme on dit de façon un peu gênée dans ces cas-là.

Hé, je préférerai toujours un type ou une nana qui chante son obsession pour les sacs à main, et qui réussit à me coller le frisson, que des grands gaillards qui dénoncent des problèmes dont tout le monde, même le premier péquin venu, est bien conscient, avec une sensibilité artistique proche du néant.

En fait, c'est plus chanson Punkette, avec des penchants... oh je sais pas moi, j'suis pas spécialiste du style, mais tiens, rigolons un coup : Négresses Vertes, peut-être, pour les meilleurs, et Elmer Food Beat, en beaucoup moins axé bite, pour les plus pires.

Le choc : moi je m'attendais quand-même à quelque chose d'un peu plus authentiquement dangereux... Mouah ! Ou plutôt un peu plus niqué du ciboulot, avec des grattes en bois violentées du triangle, des voix arrachées et de la folie... Enfin, le jour où je sors un disque « Folk/Punk », j'peux vous dire que ça sera autrement tourné.

(J'ai pas dit « mieux », j'ai dit « autrement », ne faites pas de moi le prétentieux que je ne suis pas...)

 

Après, chacun sa vision de la chose, certes.

Donc c'est pas la mienne. OK, pas grave.

Et le Punk est mort en 1972. J'étais là. J'ai vu.

Bon... Qu'est-ce que je fais alors ? Eh bien je tente de comprendre, d'analyser pourquoi ça ne me plaît pas.

 

Déjà, pas de violence ici. Mange Ta Mort est un leurre, ni la musique ni les textes ne sont aussi directs et méchants que pourrait le laisser entendre leur patronyme classieux (oui, vraiment j'adore votre nom de groupe les gars). Les guitares sont légères, sans grande résonance, jouées sans beaucoup d'agressivité dirait-on (ou serait-ce la faute à ces médiators souples que l'on entend bien distinctement?), ce qui éteint dans l’œuf une possibilité d'énergie bouillonnante qui aurait pu être salvatrice. Là c'est tout propre et trop léger. Après c'est plutôt carré niveau instrus, me semble... Et c'est déjà bien, car l'acoustique ça ne pardonne pas. Les voix, ben forcément y'a l'excuse Punk, c'est donc chanté complètement à l'arrache... mais sans trop s'arracher : pas de cris ou de grondements menaçants ici, une voix plutôt claire, même quand elle monte le volume, et qui chante faux, à côté de la plaque.

Et... non j'y arrive pas, vraiment c'est pas possible.

Là, pour tout vous dire j'enlève le casque brutalement, je n'en peux plus.

Les textes, le chant – surtout, l'est par moments carrément catastrophique – la musique, tout m'exaspère.

 

Pourquoi une telle colère ?!? Mais nan j'suis pas colère, y'a des choses plus graves dans la vie... Je suis juste fatigué. J'en peux plus de cet esprit franchouillard (je dis franchouillard, pas français, hein, notez bien), un peu beauf ("Beaufland" c'est toujours ailleurs, c'est toujours les autres, mais quand tu regardes dans la glace, qu'est-ce que tu vois?), où l'on refait ces mêmes trucs de bars et terrasses de campings alors que nous sommes en 2015, bordel !, avec cet outil incroyable qu'est internet, un accès à la culture presque gratuit, où l'on peut écouter des Gabonais jouer du Dark-Funk-Freakdoom, des Norvégiens taper le DeathBlues et se ramasser des pépites de musiques transgenres transcendantales pour pas un kopeck. Ici je désespère devant cette totale absence d'évolution, de manque de curiosité et d'ouverture, j'entendais déjà ça il y a 20 ans au moins, je baillais, me grattais la tête, pareil, c'est toujours aussi inconsistant.

Car si l’intellect n'est pas happé, l'émotion elle est où dans toute cette bonne humeur de copains de PMU ? Les tripes, la rage ? La crasse, le bruit ? Personne ne me choppe par le colbac pour me balancer les dents serrées : « Écoute bien ce que j'vais t'dire ! ».

 

Allez, j'arrête de tirer sur les pin-pons, on va forcément me reprocher que je n'ai pas d'arguments (faux!) ou d'objectivité (c'est vrai, si je tentais d'être plus objectif je deviendrais... abominable), alors que j'ai eu bien du mal à tenter de tirer deux-trois choses sensées de mes écoutes difficiles.

Les gars du groupe nous relançaient pour savoir quand la chronique allait être enfin mise en ligne. Si la musique m'avait plus interpellé, j'y serais revenu plus souvent, beaucoup plus souvent, et j'aurais écrit quelque chose peut-être plus tôt et de moins sot. Ou certainement plus positif. Mais que dire... Jeune Bénabar joue le Punk-à-Billy, très peu pour moi.

Aucune bonne surprise, aucun dérapage... à part l'intro, qui m'a amusé. Folklorique, pour le coup !

 

Hé mais vous savez, ce que je trouve bien, c'est que les gars m'ont l'air sincères et qu'au moins, eux, ils ne tirent pas la nappe de la mode, ils n'essaient pas de coller à l'air du temps et font ce qu'il leur semble bon de faire. Pas comme tout ces soi-disant artistes qui tortillent du cul et font les girouettes stylistiques dans les soirées branchées, se cherchant une crédibilité qu'ils n'ont jamais eue. A partir du moment où tu te soucies de l'air du temps, de ce qu'on va penser de toi et de la « crédibilité » (mais enfin quelqu'un pourra-t-il m'expliquer ce que cela veut bien pouvoir signifier exactement?!?), tu ne l'es plus, crédible, car t'es rien qu'un faussaire, un faux, un je-veux-être-ce-que-je-ne-suis-pas, un raté. C'est ça les vrais ratés.

Pour en revenir à et en finir avec Mange Ta Mort, je ne doute pas que le groupe saura trouver son public, ah-ha !, comme on dit, et qu'il passera de bonnes soirées arrosées au milieu de fans festifs et plus ou moins saouls comme des barriques.

Enfin, si les gens se retrouvent vraiment et se saoulent encore la gueule dans les bars à musique, ça a tendance à disparaître, ça, et c'est bien dommage.

Triste France : mange tes morts.

photo de El Gep
le 28/11/2015

Note des commentateurs : 1.7/10 (sur 3 votes)

Commentaires

Crom-Cruach

Sa note : 1/10

Crom-Cruach le 28/11/2015 à 10:03:12

C'est abominable.

el gep

Sa note : 2/10

el gep le 29/11/2015 à 01:43:29

Certes. Hum... 2?

Crom-Cruach

Sa note : 2/10

Crom-Cruach le 29/11/2015 à 11:30:47

Soyons humaniste, allez 2 !

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

INTRONAUT + SHINING au CCO de Villeurbanne le 22 septembre : 2 places à gagner !

Dernières news

Chronique au Hasard

Brume retina + Hiro - Split cd

COREandCO radio

Évènements

INTRONAUT + SHINING au Preo à Oberhausbergen le 23 septembre 2016Intronaut + Shining au CCO Villeurbanne le 22 septembre 2016See you in the pit #6 du 8 juillet au 23 août 2016 @ Secret Place à Saint-jean-De-Vedas