Brides - Ocular.Unveil

Brides - "Ocular.Unveil"
chronique Brides - Ocular.Unveil

 

Aujourd'hui parlons d'"Ocular.Unveil" de Brides. Etiquette : punkcore mélodique qui ne manque pas de classe. Pourtant à première vue, ce groupe ne paye pas de mine avec son introduction à deux (balles) / minutes.

M'attendant à un de ces groupes bien naze qui va m'infliger 21 supplémentaires de sa médiocrité, mes yeux s'écarquillaient tout en m'échauffant les doigts en vue d'un déferlement de haine...mais les premières notes sur celles de "Serpent, I'm nothing but your anchor" laissaient paraître un sentiment plus que positif pour finalement apparaitre carrément enthousiaste.

 

Pourquoi, comment ?

Surement pas grâce à la section rythmique qui, bien que très en forme, s'avère assez peu inspirée.

Certes, on entend la batteur taper comme un beau diable (à souligner  la présence d'une petite double syncopée qui met en jambe), mais on ne se détache jamais vraiment de ce qui se fait couramment dans le genre punkcore ces dernières années.

Par chance, s'il n'est pas le résultat de génies, il a au moins le mérite d'être bien efficace.

 

Brides pourra également vous enchanter autant que sourciller sur la question d'un chant double. Rien de bien particulier me direz-vous : un chant clair/ un chant énervé :

Le "core" des années 2000 en gros. Mais comparer le chant clair à Fall Out boy (à l'occasion de certaines lignes) sur Coreandco et ne pas en dire du mal vous surprendra peut-être un peu plus.

Oui, il y a du Fall out boy sur certains passages, cela ne fonctionne pas sur "Carcinoma" franchement lourd à ce sujet. Pourtant, de manière générale, le chant est un sérieux atout.

Encore une fois il n'a rien de spécial lorsque les deux facettes sont superposées, mais il y a une énergie féroce qui se dégage grâce à une ambiance portée par la guitare.

 

A l'écoute de "Frank West", on se rend compte par exemple qu'elle dirige les morceaux, propose toujours un contenu intéressant : il y a des tentatives qui sortent clairement du punkcore sur-entendu : quelques envolées presque post-rock, en passant par un rock pour en arriver au punk : un travail qui n'est pas mal fait

On se laisse mener par cet ep qui est une réussite concernant l'agressivité, mais aussi en termes d'émotion et qui n'a rien à envier question technique. Une bonne petite création pleine de punch qui devrait plaire aux fans de A wilhelm scream (dont l'influence se ressent tout de même fortement) et consorts.

photo de Tookie
le 27/12/2010

1 COMMENTAIRE

Biflam

Biflam le 28/12/2010 à 21:20:14

dans ce cas j'y jeterais une oreille ! par contre Punkcore, je trouve ca un peu indigeste comme étiquette !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements