Big|brave le 08/04/2022, 4 Ecluses, Dunkerque (59)

  • Big|brave (report)
  • Big|brave - photo1
  • Big|brave - photo2
  • Big|brave - photo3
  • Big|brave - photo4
  • Big|brave - photo5
  • Big|brave - photo6
  • Big|brave - photo7
  • Big|brave - photo8
  • Big|brave - photo9
  • Big|brave - photo10
  • Big|brave - photo11
  • Big|brave - photo12

Tandis qu’au McDrive de Franconville, on rêve de distribution de mandales, entre un pack de Kro et une séance de psychologie de comptoir, ladite distribution avait lieu, aux 4 Ecluses de Dunkerque, un soir d’avril 2022. En ce début de tournée européenne, qui doit les mener notamment au prestigieux Roadburn Festival, les Canadiens de Big|Brave et la Suédoise Fågelle ont donné un aperçu de ce qu’ils réservent à leur public, en faisant trembler les murs, devant un parterre de happy few qui pourront raconter à leur descendance ce à quoi une distribution de mandales en bonne et due forme ressemble.

 

Dans un souci d’honnêteté, il convient de préciser que la musique de Fågelle, qui ouvre le bal, ne correspond guère à cette promesse ou ce rêve, puisqu’elle navigue davantage sur les terres éthérées de la pop expérimentale aux multiples couches, dont les éventuelles effusions de violence se montrent insidieuses, sournoises, discrètes. Seule sur scène, la Suédoise s’arme de sa guitare, de son archet et de ses moults effets pour occuper l’espace, avec force mélodies cristallines, boucles electro et nappes distordues et inquiétantes. Si sur CD, son univers peut séduire, force est d’admettre que sur les planches, sa réserve peine à emporter l’auditoire dans son univers. Qui tranche avec celui de Big|Brave.

 

Car si la musique des Canadiens se veut minimaliste, leurs titres se construisant sur peu de riffs, celle-ci se montre en revanche massive. Deux guitares, une batterie, et roulez jeunesse. Ou plutôt, roulez-nous dessus, jeunes fols. Car la musique des Canadiens obéit à la sacrosainte règle des 3L : lent, long, lourd. Pas besoin de basse, donc, pour enterrer l’auditeur sous des strates de lave en fusion. On céderait facilement à la tentation de dégainer le qualificatif de tellurique, pour la définir, mais celui-ci se retrouve tellement usité à toutes les sauces pour parler de ce genre de musique ou dès qu’on rencontre un soupçon de lourdeur qu’il en perd son sens et ne raconte finalement plus rien de précis.

 

Adonc, le trio, en parfaite symbiose, ouvre les hostilités avec une exclusivité, à savoir un extrait de son prochain album, déjà bouclé. Les amateurs de son dernier méfait, Vital, sorti en 2021 et comptant parmi ceux élevant cette année au rang d’excellent millésime, y retrouvent leurs repères, puisque cette nouveauté entre en résonance directe avec ce bijou de noirceur expérimentale. Quand les guitares de Robin Wattie et de Mathieu Bernard Ball n’assènent pas leurs riffs pachydermiques et incisifs à l’unisson des coups de masse de la batterie de Tasy Hudson, elles investissent la salle, l’envahissent, la prennent d’assaut comme autant de vagues déchaînées, pour la faire imploser. Par le truchement de longues stridences dissonantes propres au doom sludgesque dans lequel elles baignent. L’énergie que les musiciens vont puiser, face à leurs amplis, se nourrissant littéralement de l’ire du dieu Larsen, circule dans le triangle qu’ils forment pour mieux jaillir en façade et attaquer les chairs et l’esprit dans une dynamique délicieusement chamanique. Sans coup férir ni accorder de répit, le groupe déroule sa partition infernale et entraîne le public médusé dans une transe salutaire qui déchire et transfigure les âmes. Elles étaient peu nombreuses, ce soir-là, à assister à la grand-messe, ce qui les rendait d’autant plus exceptionnelles. Si vous aussi, vous désirez appartenir à cette famille de chanceux ayant un jour vécu l’expérience inoubliable d’expérimenter la puissance de Big|Brave en live, rendez-vous à Paris, au Petit Bain, le 12 mai 2022. On vous promet une distribution de mandales dans sa forme la plus radicale.

photo de Moland Fengkov
le 22/04/2022

Les photos

Big|brave le 08/04/2022, 4 Ecluses, Dunkerque (59) - photo1Big|brave le 08/04/2022, 4 Ecluses, Dunkerque (59) - photo2Big|brave le 08/04/2022, 4 Ecluses, Dunkerque (59) - photo3Big|brave le 08/04/2022, 4 Ecluses, Dunkerque (59) - photo4Big|brave le 08/04/2022, 4 Ecluses, Dunkerque (59) - photo5Big|brave le 08/04/2022, 4 Ecluses, Dunkerque (59) - photo6Big|brave le 08/04/2022, 4 Ecluses, Dunkerque (59) - photo7Big|brave le 08/04/2022, 4 Ecluses, Dunkerque (59) - photo8Big|brave le 08/04/2022, 4 Ecluses, Dunkerque (59) - photo9Big|brave le 08/04/2022, 4 Ecluses, Dunkerque (59) - photo10Big|brave le 08/04/2022, 4 Ecluses, Dunkerque (59) - photo11Big|brave le 08/04/2022, 4 Ecluses, Dunkerque (59) - photo12

2 COMMENTAIRES

el gep

el gep le 22/04/2022 à 10:23:38

Cool le report! Ca fait envie.
J'ai déjà lu ton troisième paragraphe quelque part, Momomomo on se répète, éhéh!!!

Moland

Moland le 23/04/2022 à 09:57:15

Merci d'avoir lu. Oui, définitivement un groupe à vivre en live. Bouchons d'oreilles indispensables. Ça joue très fort. Pour le paragraphe, bien vu, tu suis, hahaha, j'ai aucun scrupule à m'auto citer :) 

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Soirée FRANKENHOOKER (DEAFHEAVEN + CELESTE + WHISPERING SONS + SLOW CRUSH) le 30 septembre à l'Elysée-Montmartre
  • Seisach' Metal Night #3