Children Of The Sün - Flowers

Chronique CD album (34:00)

chronique Children Of The Sün - Flowers

L'été on a souvent envie de quelque chose de plus léger (sauf Crom-Cruach qui, quel que soit le temps, porte une cotte de mailles et une peau d'ours mais pas de casque à cornes) et je crois bien qu'avec cette troupe de hippies suédois (5 filles et 2 garçons) et son premier album, Flowers, on a trouvé le disque de l'été 2019.

 

Ces petits-enfants de Woodstock se disent sous l'influence de Jimi Hendrix, Joe Cocker, Janis Joplin... et on doit bien dire que l'on n'est pas volé sur la marchandise... le plan du groupe de nous renvoyer 50 ans plus tôt (ben oui Woodstock c'était en 1969, même moi je n'étais pas né, c'est vous dire) fonctionne à merveille; avec en bonus que Flowers n'est pas un disque tout mou (bon, je vous le concède à l'écoute d'icelui notre Cromy risque de vomir la Valstar qu'il vient de s'enfiler avec ses potes keupons du dernier groupe de crust qu'il vient de découvrir).

 

On commence avec une intro sur fond de craquements vinylesques et de chants de petits oiseaux (Cromy cherche déjà sa fronde) pour une musique de babas cool, acoustique et calme avec des percussions (que l'on retrouvera fréquemment), « Her Game » est un hard rock'n'roll mélodique sur lequel le chant (féminin, les gars du groupe étant batteur et guitariste) est épaulé par des chœurs (une constante ici), le morceau est bien entêtant, on note également un gros solo de guitare et un piano bien efficace... « Emmy » est une ballade mélancolique et bluesy avec un orgue bien présent (c'est cet instrument qui lance la chanson), les chœurs sont toujours là, et si, le titre reste lent jusqu'à sa fin il s'épaissit et la chanteuse en profite pour envoyer assez haut... l'orgue du début vient conclure tout seul. « Hard Workin Man » est un hard rock coloré mid tempo avec un guitare en slide , ici on a un break sur fond d'orgue avec plusieurs voix féminines... les percu sont aussi de sortie (et là notre Crom-Cruach et ses potes veulent lancer une chasse au chevreuil), un autre break met la basse bien en avant avant de relancer le morceau. « Sunchild » est lancé par le chant des filles et ça lui donne un côté ABBA (les Punks sont sous le choc) puis alterne les passages lents (avec ce chant à multiples voix) et des passages mid-tempo avec un piano bien présent... le lent solo de guitare avec ses notes détachées à un gros côté rock sudiste. « Flowers » est une ballade baba cool avec percu (« Où qu'il est ce putain de chevreuil ?  ») du sitar et des « tadatada » entêtant que l'on retrouve tout du long du morceau et notamment a cappella sur la fin... on note aussi un break assez rapide au milieu du titre. « Like a Sound » est un mid tempo relativement pêchu (« Quoi ? Mais c'est de la soupe ça ! ») chanté en multi voix avec un orgue et des percu (« Mais putain pourquoi il n'y a pas de double? »). On finit par le long « Beyond the sun » qui commence comme une ballade acoustique, avec une seule voix, du dobro, de l'harmonica puis arrivent les autres voix ainsi que des maracas et du tambourin, ensuite la batterie apporte une légère accélération, puis ça se calme à nouveau avec des « we'll see beyond the sun » répétés (ses mêmes paroles seront d'ailleurs répétées jusqu'à la fin) avec une voix très sensuelle, et on a un énervement notamment dans le chant et une accélération soudaine doté d'un super piano...

 

Keupon hurleur-bassiste du groupe de crust :« Eh Cromy, ils sont cool les hippies, ils ont partagé leur beuh avec nous ! Et en plus personne n'a de dreadlocks dans le groupe !»

Cromy :« Par Thor, tout se perd ! Si c'est comme ça je passe mon été en med et à faire du béhourd, et puis je leur chroniquerai pas leur cassette à ces crusteux à chien ! »

 

Comme dit tout en haut de cette chronique, Flowers est un très sympathique album pour l'été ou plutôt pour l'ëtë, pour être raccord, l'hommage à la musique de la fin de 60's, début des 70's est criant de vérité... bon maintenant si tu es Crom-Cruach ou si vous n'écoutez que du crust, du death ou du funeral doom vous vous en passerez aisément mais de toute façon c'est l'album de l'hiver que vous attendez avec impatience dans le dernier cas!

 

Flowers est disponible en CD digipak et vinyle (noir).

 

Aucun Crom-Cruach et ni punk n'a été martyrisé durant la rédaction de cet article.

photo de Papy Cyril
le 25/07/2019

1 COMMENTAIRE

cglaume

cglaume le 26/07/2019 à 14:49:11

Haha, le mètre étalon Cromy est de plus en plus utilisé :D

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Tournée Sunnatra + Yatra 2019
  • BRUTUS, DAGOBA, LISTENER et d'autres au Poche à Béthune jusqu'au 10 novembre 2019
  • EARTH au Petit Bain à Paris le 19 novembre 2019