Dacast - Smooth as a riot

Chronique CD album (38 minutes)

chronique Dacast - Smooth as a riot
Après une démo en 2003 au son vraiment aux limites de l'inécoutable, Da Cast, groupe francilien revient avec un véritable support.
"Smooth as a riot" est une belle surprise très éloignée de "The undertown ewperiment". Jouissant d'un véritable son, l'aspect musical ressort véritablement et trouvera son public brassant des inspirations dans de nombreux styles.

Se targuant d'influences telles que Dillinger Escape Plan, Nostromo, Converge, l'ensemble ne pouvait être que réussi. Confirmation faite dés Da riddle. Sans introduction, on plonge dans une brutalité marquée par une basse très lourde, des riffs chaotiques (Smooth as a riot), une batterie agressive. Les changements de rythme surprenants sont également la valeur ajoutée de la musique du groupe. Des titres particulièrement nerveux (Animality et son riff strident d'introduction) se marient avec des passages plus pesants et ambiants.
Quant au chant schizophrénique (cris, hardcore, parlé, clair) parfaitement maitrisé il nous entraîne dans ce chaos musical inégal en durée mais toujours parfaitement équilibré.

Il n'y a, hormis dans une grande partie de "An ordinary drill", rien à jeter. Ce dernier morceau tente l'inclusion de cuivres maladifs au milieu d'un fracas. Un peu dans le trip psychédélique de la fin de Rated R des Queens of the stone age (pour les cuivres en fond), mais en plus brutal.
Inutile, ce passage laisse une dernière mauvaise image d'un ep qui n'est peut être pas d'une incroyable originalité mais dont la qualité éclate des la première écoute.
photo de Tookie
le 27/03/2009

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

HASARDandCO

Gorilla - Treecreeper
Pressor - août 2013