Funérarium - 1692

Chronique CD album (51:34)

chronique Funérarium - 1692

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Funérarium, le projet mené en solitaire par le Français Kardec, ne perd pas son temps. En effet, depuis sa formation en 2018, il est déjà l’auteur de quatorze albums et d’une poignée d’EP. 1692 est cependant le premier qui arrive jusqu’à mes oreilles. Pour celles et ceux qui dormaient pendant leurs cours d’histoire, cette année est celle du procès des sorcières de Salem, un sujet qui se marie plutôt bien avec le Black Metal.

 

Attaquons tout de suite avec le principal point négatif de l’album, sa production. Même pour le style pratiqué, elle n’est pas au top. Les guitares sont un peu trop crunchy, le mixage du chant (manquant quelque peu de relief) a parfois tendance à masquer tout le reste et certains claviers sonnent un peu kitsch, ce qui colle cependant axu penchants Dungeon Synth dont se pare la musique de Funérarium. Les points négatifs de 1692 évoqués, laissons-les maintenant de côté pour se concentrer sur les aspects qui rendent ce disque digne d’intérêt. Justement, au premier chef, on peut citer ces plans Dungeon Synth qui l’émaillent. Le mélange des deux style bénéficie actuellement d'un effet de mode, mais pas encore suffisamment important pour devenir insupportables. Ces plans contribuent à rendre l’ensemble plus atmosphérique, moins rugueux, ancré dans les années 90. Nul besoin de revendiquer cette filiation, il suffit d’écouter 1692 pour s'en convaincre.

 

Un effort très net de composition a été réalisé. Malgré la répétition des riffs, et l'aspect monocorde des vocaux désespérés, Funérarium nous propose un album varié en terme d'ambiance, aidé notamment par de nombreux samples. Ces derniers nourrissent le concept principalement axé sur les ambiances de cette sombre zone marécageuse.

 

photo de Xuaterc
le 07/07/2022

1 COMMENTAIRE

Seisachtheion

Seisachtheion le 07/07/2022 à 15:15:29

Prolifique le bougre !
Difficile à suivre 😅

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Seisach' Metal Night #3
  • Soirée FRANKENHOOKER (DEAFHEAVEN + CELESTE + WHISPERING SONS + SLOW CRUSH) le 30 septembre à l'Elysée-Montmartre