Gojira - The link

Chronique CD album (47:10)

chronique Gojira - The link

Hier soir, je me suis dit : Il faut que je chronique le nouvel album de Gojira (Nom japonais de Godzilla, pour anecdote). Car ce groupe je les ai vu 2 fois sur scène, la 1ère c´était au Furyfest 2003, et vendredi dernier a Laval avec Nostromo (aaaaa, Nostromo, quel groupe quand même !) Homestell et Skizoïd.. Bref, je ne suis pas la pour parler du concert mais de Gojira.

 

Groupe originaire des Landes, ils pratiquent un Death à la fois technique et expérimental. La technique du batteur est affolante, il a un jeu à la fois aérien et brutal, et ce petit gars a moins de 25 ans, je crois à ce qu´on m´as dit, il aurais 21 ans, un grand avenir s´offre a lui... Les autres membres eux aussi sont impressionnants de technicité.

 

La 1ère écoute de ce disque est difficile d´accès, comme les albums de Strapping Young lad... Mais une fois rentré dedans on ne peut pas en ressortir ! Le début du disque ne comporte pas beaucoup de riffs on l´on ne peut headbanger comme un malade, vu que les morceaux sont « hachés » mais au fil de l´écoute du skeud, il se révèle de plus en plus bourrin, Le cd comporte 11 chansons, et 90% des compos dépassent 3'30 min, et ça c´est bonnard ! Au fil des chansons le cd devient de plus en plus speedé, une fois passé "Indians", et la le Mosh pit peut s´enflammer car Gojira est bien un groupe de scène plus qu´ un groupe de Studio.

 

Les compos se révèlent puissantes, aériennes, parfois mélodiques, et l´utilisation de samples passent presque inaperçus tant l'homogénéité de la galette est formidable ! Un exemple d´homogénéité de chanson est "Remembrance", une jolie intro avec un instrument dont je n'ai plus le nom, et la explosion musicale, riffs de tarés, batterie meurtrière, basse speedée, et chant guttural...

Tiens ! le chant parlons en ! Sur ce cd il a été mis en avant plus que sur Terra Incognita, et moi je vous le dit, c´est un chant qu´on ne trouve nul par ailleurs à la fois déchiré et guttural, ce mix et parfait pour l´identité de Gojira ! Il sort du lot de l'éternel chant à la Cannibal Corpse, ou bien du chant de Six Feet Under (nb : SFU pour les intimes) ; tiens on retrouve dans ces deux groupes cités précédemment Chris Barnes qui officiait il y a quelques années au sein de Cannibal, et maintenant c´est notre Georgounet adoré qui a pris la relève de ce cher Chris !

 

Bref, un album difficile d´accès, mais qui après quelques écoutes déploie toutes ses subtilités, dans moins de 10 ans, voir 5, Gojira deviendra un groupe incontournable, tel que l'a été et restera THE groupe de référence en matière de Death, le bien nommé Loudblast, qui doit sortir au moins de Janvier. En tout cas Gojira est une affaire a suivre de très, très près, oubliez Lofofora, et compagnie, car Gojira est arrivé pour remettre les choses à leur place...

le 26/12/2004

2 COMMENTAIRES

Dios Of Metal

Dios Of Metal le 03/03/2009 à 12:11:14

Je vien de l'écouter, et c'est une tuerie monumentale...

Tookie

Tookie le 03/03/2009 à 14:22:00

C'est marrant Overload qui était spécialiste des "!!!!!!!!!!!" à la suite n'en fait pas pour un album comme celui ca !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Hexis + WOES + Expiation au Puzzle Pub Tours le 2 novembre 2019
  • BRUTUS, DAGOBA, LISTENER et d'autres au Poche à Béthune jusqu'au 10 novembre 2019
  • EARTH au Petit Bain à Paris le 19 novembre 2019