Goat Shaman - ST

Chronique Vinyle 12" (26:23)

chronique Goat Shaman - ST

En Australie, les petites bestioles de nos jardins européens font 25 fois la même taille, les reptiles pèsent 15 tonnes et les serpents font 18 mètres de long, alors imaginez leurs sludgers... ou plutôt non écoutez leurs sludgers et vous en prendrez plein la gueule !

 

La colère, les ambiances orageuses, la lourdeur, le grésillant, le lent, le très lent, le lourd, le très lourd mais aussi la variété, des traces de psychédélisme, un batteur qui fait ce qu'il veut, 3 voix toutes aussi énervées les unes que les autres, voilà le programme de ces 4 titres...

 

On se lance avec « Chef Jeff » pour sa voir à quelle sauce on va être mangé, après un beat rapide on tombe vite dans de l'ultra lourd, lent et grésillant, ce morceau menaçant et orageux, avec un chant plein de rage marque aussi par une batterie assez libre et de rares passages plus clairs. « Warlock Trip » est un mid tempo ultra lourd, grésillant et épais avec d'énormes chants de gorge des vocalistes qui se répondent pleins de colère, la batterie ici aussi n'en fait qu'à sa tête et la fin en decrescendo écrase tout sur son passage. « Alpha Mushroom » commence avec gros riff mid tempo grésillant et ultra lourd, avec cette batterie qui roule et fait comme elle veut, puis ça devient ultra lent et ultra en rogne jusqu'à un passage presque léger avec un synthé psyché avant de redevenir ultra lourd, ensuite on a un passage spongieux suivi d'un passage presque indus mais doté d'un solo mélodique... on revient à l'ultra lourd avec des changements de rythmes... bref un morceau pas linéaire ! On termine avec « Goat Shaman » assez varié également mais toujours en colère, le début avec la basse seule m'a fait penser à un titre de la BO de la merveilleuse série Breaking Bad mais le groupe m'a assuré que c'était un hasard... ici au sein de ce morceau comme il se doit ultra lent et ultra lourd on trouve des accents psychédéliques, puis en gardant sa lourdeur, un quelque chose de mélodique... on a une accélération soudaine sur une guitare assez claire, attention on va juste vers du moins lent et puis le morceau redevient lourd et grésillant et puis on observe un ralentissement vers de l'ultra lent suivi d'une reprise vers du mid haché... Là encore de la variation donc.

 

Ce premier EP est propose donc un sludge ultra sévère et en colère mais qui sait aussi glisser de la variété dans sa musique...

 

Cet éponyme est un EP à ne pas tester si vous avez peur de vous faire engueuler mais hautement recommandé pour les amateurs de sludge bien heavy !

 

Le disque est disponible en 12'' violet, violet galaxy avec un splatter blanc et test press (dans un totebag accompagné d'un patch).

photo de Papy Cyril
le 29/11/2021

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

HASARDandCO

Lvmen - Mondo
Chronique

Lvmen - Mondo

Le 31/01/2007

Moss - Chtonic rites