Hellbrain - What We Left

Chronique CD album

chronique Hellbrain - What We Left

Hellbrain a six ans d'existence et vient de Genève.

Ne rigolez pas en faisant le rapport entre le style joué par le combo et leur ville d'origine. J'ai perso fréquenté quelques squats genevois dans ma jeunesse, le Garage notamment, et ce n’était pas une planque pour bobos (le terme n'existait pas encore) surtout avec son ptit bar, Le Kaboulo, un repaire de crêteux 100 % crédibles.

 

Pourtant, "Visionary Massacre" a un début parfaitement révoltant pour un bourrin de base. En effet, mais qu'est-ce donc que cette intro electro/fusion ??? On veut déclencher une émeute là ?

Ts! Ts! Le Suisse est coquin, il trompe son chaland en balançant sans prévenir, juste après, une grosse louche à fond les meules, la voix écorchées et la rythmique D-Beatmenbien à l'appui.

 

Okay, on a pigé :  ça va déboulonner grave, ça va s'écorcher les doigts sur les cordes.

Le son est propre certes. Trop peut-être pour certains crachouboys, mais perso, cela permet d'entendre le jeu du bassiste parfaitement jouissif et la puissance de la batterie. Car loin de miser sur le côté Chien A Punk, Hellbrain soigne ses cavalcades, collant de subtiles touches de Stoner au milieu d'un défouraillage D-Beat HxC ne faisant pas de prisonnier.

L'instru "Intermission" a les deux bottes dedans, au passage.

En fait j'ai mis un chti moment à rentrer dans cette plaque, la faute à d'autres trucs qui me paraissaient plus crédibles. Grave erreur car ça sent le Motörhead sur un morceau comme "Every Day", un clin d’œil qui aurait fait une indigestion de scandicrust à la Fredag Den 13:e.

Le sens du break, les gars l'ont aussi ("Total Recal"), louchant vers le post-HxC (le solo de "Drink It") très fugacement car c'est la puissance et la vitesse qui dominent ici sans partage, le roi D-beat élevé au rang d'empereur.

 

What We Left impressionne par sa maîtrise (putain de section rythmique), sa volonté de ne jamais lâcher la jambe de la vioc, en collant une pêche d'Enfer.

Garanti 100 % High Energy Rockenwöll.

photo de Crom-Cruach
le 28/08/2015

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements