Infernal Legion - The Spear Of Longinus

Infernal Legion - "The Spear Of Longinus"
chronique Infernal Legion - The Spear Of Longinus

La Lance de Longinus, pour ceux qui ne connaissent pas les contes et légendes du Vatican, c'est le pic à viande qui a achevé un gourou qui est resté moins célèbre que les Beatles. Pas la peine de tourner autour du pot, rien qu'avec le nom du groupe et de son nouvel album on sait qu'on va embrocher du cureton à bras raccourcis... ou Assurancetourix...

 

Bref, The Spear Of Longinus distille un Death Metal bien vicelard tout imbibé d'une atmosphère diablement Evil qui flattera les amateurs de la scène Old School. Infernal Legion fait tout son possible pour pousser l'auditeur dans le brasier d'où sont émergé des groupes tels que Incantation, Hacavitz et autres Diabolic. Ca tape sec et sans fanfreluche inutile, un album assez simple d'accès qui passe tout seul. Infernal Legion nous fait passer un agréable moment au coin du feu... rien de plus à signaler. Les neuf titres glissent à merveille. Des riffs puissants qui sentent le soufre, une batterie idéale et une ambiance poisseuse digne de Demonized ou Rapture... Brutal, agressif, teigneux, tout baigne!

 

Si l'album n'est pas original pour un radis, il reste tout de même sévèrement burné et efficace. Sous le déluge de Death Metal global, on sent bien souvent s'agiter le spectre d'un Thrash sous Juvamine. Ces intrusions aux très légers accents Sodom-ites donnent à l'album un petit lustre vieillot assez plaisant. The Spear Of Longinus ne s'adonne pas entièrement à la brutalité primitive, il maîtrise ses pulsions sadiques pour dégobiller dans le bénitier un feeling assez proche de Summon. Pas la peine de vous faire un dessin: avec cet album, on se sent bien, comme à la maison! On avance sur des sentiers battus mais ça marche parfaitement! Et que demander de plus?

 

L'unique défaut de l'album reste – à mon très humble avis -  son chanteur... son grain de voix est assez faiblard comme s'il manquait d'attaque dans le gosier... Mais là, je chipote histoire d'avoir quelque chose à raconter sur ce disque fort bien foutu et à la production idéale. Même s'il est "anodin", ce disque s'écoute avec un plaisir total.

 

Direct, massif, rustique, authentique... pile poil le genre d'achat qu'on ne regrette pas!
 

photo de Cobra Commander
le 23/04/2012

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019