Les seigneurs du chaos - Livre

Les seigneurs du chaos - "Livre"
chronique Les seigneurs du chaos - Livre
Les Seigneurs du Chaos

Et oui! Lords of Chaos est enfin sorti en version Française. Depuis le temps que l'on entend parler de ce bouquin, il était temps d'en faire une "fiche de lecture"!
Ce livre, que peu de gens ont lu mais dont tout le monde parle, s'est bâti une certaine réputation dans le milieu du Black Metal. Ce livre est sensé retracer l'épopée du Black Metal de ses origines Anglaises et Scandinaves jusque à ses ramifications Américaines, Grecques ou Allemandes.

Tout le monde a entendu parler des histoires de meurtres, d'incendies d'églises et de profanations de sépultures... De la guerre entre MAYHEM et le taré de BURZUM...
Ce livre prétend pouvoir remettre les choses en place en donnant la parole aux acteurs et témoins de tout ce qui s'est passé dans la sphère du Black Metal au cours des 20 dernières années. Le ton de ce livre se veut objectif et journalistique. "Les Seigneurs du Chaos" essaie d'expliquer le pourquoi du comment du Black Metal; d'où vient-il, que veut-il, comment s'est-il développé, quelles en sont les dérives etc...

Ce livre semble partir d'un bon sentiment, réhabiliter le Black Metal... La musique qui fait peur aux ménagères de moins de 50 ans! On y voit plusieurs extraits d'interviews des gens de EMPEROR, MAYHEM des journalistes, des sociologues... etc... Mais le personnage principal de ce livre est le petit Kristian Vikernes aka Count Grishnackh aka Varg... le type de BURZUM qui est en taule pour l'assassinat d'Euronymous (guitariste de MAYHEM)... En effet, tout dans ce livre tourne autour de la petite personne de cet imbécile néonazi et des ses adeptes... (un beau ramassis de débiles)

Les Seigneurs du Chaos ne parle quasiment pas de musique, tout est axé autour des idéologies du Black Metal...enfin, surtout celles prônées par BURZUM et son "chef" le Iznogoude du Black Metal... Ca ne vole pas très haut. D'ailleurs le style des auteurs est particulièrement piteux et ne présente aucun intérêt littéraire.

Le livre s'attarde sur la série d'incendies d'églises, de meurtres et de profanations qui ont donné au Black Metal ses lettres de faiblesses. Mais, contrairement à ce qu'on pourrait croire, ce livre semble les justifier ou du moins les excuser...
Evidemment, rien n'est dit explicitement, tout est fait en douce, tout est dit entre les lignes... C'est infect, désagréable à lire et d'une hypocrisie à faire pâlir l'ancien maire de Vitrolles... Ce bouquin flirte souvent avec l'intolérable mais reste toujours dans le politiquement correct, et est au finale inattaquable.

Bref, ce livre consacré au Black Metal est une croûte. C'est le genre de bouquin inutile et fondamentalement stupide. En lisant cette rubrique des chiens écrasés, les détracteurs du Black Metal auront de nouveaux arguments afin de réduire encore plus la crédibilité de ce genre musical qui ne sort pas grandi de ce navet.

Un livre gribouillé par des fans de BURZUM qui font l'apologie de leur idole le Count Kristian Varg Vikernes Grishnackh et de sa cohorte de fans dégénérés, ridicules vermisseaux sans talent.

Ce livre peut être intéressant à condition de le prendre pour ce qu'il est: une merde pro Burzum.
photo de Bob
le 09/05/2005

13 COMMENTAIRES

princeheidra

princeheidra le 22/05/2008 à 02:09:28

Mon pauvre bob. Ce bouquin certes consacré presque exclusivement à Burzum ne revêt que peu d'intérêt pour la mouvance black. Cependant, la musique black et tout particulièrement le black symphonique de Dimmu borgir, Emperor ou encore Falkenbach est et restera le meilleur son qu'il existe et pendant très longtemps. Burzum et Mayem c'est spécial mais c'est eux qui ont motivé les groupes d'aujourd'hui.
Ces gens sont tout d'abord des artistes et des grands.
Sort un son à la mustis ou un truc comme ça, fait le savoir et seulement après tu reviendras nous faire part de tes théories.

Tookie

Tookie le 23/09/2008 à 11:32:45

n'empeche avec cette chro, j'ai trés envie de le lire...

Wolfunde

Wolfunde le 31/08/2009 à 13:03:26

Pauvre abruti dégéneré quand tu fait une chronique tache déja d'être impartail. On voit déja que tu méprise le "travail" de Mr Vikernes je ne suis pas particulièrement fan de burzum et du sieur vikernes mais je respecte sont boulot certains album sont des chef d'oeuvre du black méatl ce qui a motivé des milliers de bon gorupes e black et a apr l'idéologie NS pourrie et débile de vikernes le reste de ces idées sont bien dans le bon black métal et sont un retour aux raçines. Alors monsieur je critiquer tout renseigne toi et ferme ta grande geule quand tu sait pas.

swarm

swarm le 31/08/2009 à 13:52:26

Il me semble que ceci est la chronique d'une livre et pas un article sur Burzum et cet abruti de Virkenes. Après, si vous voulez débattre sur la pertinence et lapérénité du black metal norvégien, il y a un forum.

http://media.ebaumsworld.com/picture/blackhawk777/BlackMetal.png

mat(taw)

mat(taw) le 31/08/2009 à 13:58:14

oula! On a attaqué le monstre sacré alors les disciples se rebellent...
Ce que je ne comprends definitivement pas c'est que Bob dit lui-même que ce bouquin ne parle pas de musique mais de l'idéologie Black Metal. Et c'est ça qu'il méprise ouvertement. Mais a aucun moment il ne critique la musique du Black Metal alors pourquoi vous arguez directement sur l'aspect musical comme si on avait traîné votre style musical dans la boue??
Ce dont il est question et qui est critiqué ici c'est toute l'idéologie dégueulasse pronée par Vikernes et (selon Bob) qui est véhiculée par ce livre, pas le son de Burzum.
Et le pire c'est que Bob va dans le sens des Blackeux qui en ont ras-le-bol que les faits divers des 90's continuent à prendre le pas sur la musique quand on parle de BM. Ce que ce livre contribue a péreniser d'ailleurs...
Alors lisez bien une chronique avant d'ouvrir votre argumentaire par "pauvre abruti dégénéré", parce que pour le coup on se demande lequel en est un...

sepulturastaman

sepulturastaman le 31/08/2009 à 13:59:16

Une critique ne sera jamais impartial!!! Après le coup du retour aux sources du black en passant des idées ignobles (que je n'apprécie pas du tout) c'est quoi ce mauvais délire : pour toi le bon black doit être intolérant ??? c'est un gage de retour aux sources ???
Euh Quorton était un abruti de mazi ??? et il ne me semble pas que le black/thrash des débuts n'avait rien de nazi/raciste/intolérant en général.

Marcel

Marcel le 26/05/2011 à 22:26:19

ta chronique est un peu daubique. Finalement tu règles un peu tes comptes avec Vikernes, qui est un bon cinglé, certes, et alors?

Carcinos

Carcinos le 27/05/2011 à 09:35:18

Et alors, il donne son avis et c'est tout. Donnes plutôt le tiens pour contrebalancer...

Tookie

Tookie le 25/07/2012 à 14:38:54

Intéressant ce livre. Le style est pauvre, c'est incontestable : lourd, répétitif, interviews sans intérêt, j'ai mis du temps (et je n'ai pas tout bouclé). Trop de Vikernes en effet...avec la désagréable impression qu'il est le seul à la base de TOUT. Mais les autres ne sont plus là pour en parler...ou ne sont pas aussi bavard que lui aime l'être.

Maintenant j'ai l'impression que les auteurs prennent beaucoup de recul avec les propos, ne se les approprient pas et font clairement comprendre que les mots d'un tel ou un autre n'appartiennent qu'à leur auteur...et ne reflètent pas toujours (que très rarement) la réalité.

Je ne suis pas un connaisseur de cet univers, mais beaucoup de questions sont abordées. Trop rarement musicales d'ailleurs, pourtant cela montre bien dans quel microcosme les blackeux ont commencé...et continuent à "s'enfermer". Replié, à part, cet univers n'en demeure pas moins riche et s'est construit une histoire, une mythologie presque, rarement belle à voir...en assez peu de temps.

Mais je n'ai franchement pas la sensation de voir ce livre comme de la propagande ou une tentative de réhabilitation, ou même de justification.

Samoth

Samoth le 16/06/2013 à 17:02:16

Critique pas terrible. Le livre aurait pu s'attarder sur d'autres groupes, tels que Gorgoroth, mais Burzum et Mayhem restent les initiateurs du black metal norvégien. Pour des raisons évidentes, l'auteur n'a pas su interviewer Dead ou Euronymous, il a donc interviewé Varg.

Comme dit plus haut, je n'apprécie pas le personnage: le suicide de Dead était une 1re mort de Mayhem, mais le meurtre d'Euronymous a définitivement enterré Mayhem, le groupe n'est plus ce qu'il était.
Mais bon j'adore son travail: les 1ers albums de Burzum sont des grands classiques du black metal norvégien

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 21/06/2013 à 21:06:27

Sur COREandCO, on est pas tolérant avec les fachos.
Toujours l'éternel débat du fond et de la forme qui échappent à certains et qui leur font dire ce genre de crétinerie : "j'approuve pas, je ne cautionne pas le discours pas mais j'adooooooore ce qu'il fait Adolf".
Donc forcément pour certains, c'est daubé car pas objectif : rassurez-vous y' plein d'autres sites qui le sont pratique ce genre de foutage de gueule mais pas nous .

FUCK NAZI SYMPATHY

el gep

el gep le 22/06/2013 à 03:21:50

Surtout que le consensus autour de la qualité supposée de certains travaux de Burzum est tout à fait contestable. Si encore il y avait du génie là-dedans, la question éthique pourrait éventuellement se poser... Sauf que, bah non, non. Précurseur, peut-être, mais y'a vraiment pas de quoi fouetter un chat (quelle que soit la couleur du chat; d'ailleurs, moi j'aime bien les tigrés, c'est mon côté bâtard).
Bref c'était la fête de la musique aujourd'hui, z'avez vu? Non? Moi non plu. Bof. Youpla-la.

el gep

el gep le 22/06/2013 à 03:28:42

...et Mayhem a sorti de grandes choses depuis ces ridicules dérapages d'ados boutonneux. Il faut être sourd pour ne pas s'en rendre compte.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements