Martyrdöd - List

Martyrdöd - "List"
chronique Martyrdöd - List

Comptant dans ses rangs un Skitsystem (voir ma chro), deux Agrimonia (voir ma chro), et un Miasmal (voir...), Martyrdöd n'a jamais été un groupe de Crust comme les autres.

Car après avoir pondu des gros pavés du genre, les Swedishs sortent Elddop, en 2014, redéfinissant leur style par un surcroît de mélodie sans jamais perdre de vue le fiel inhérent au genre. Surprenante et brillante, la plaque restera dans les mémoires.

Celle qui vient, là, deux ans après, est donc plus attendue, par les fans, qu'un supplément reblochon sur une pizza à la merguez. (« Allo ? Non, mais allo quoi ! Le client est roi ! »)

 

Le hors d’œuvre constitué par le titre "Harmagedon" et son clip forcément politisé, rassura le gourmet. Le final du morceau en mode sulfateuse atomique promettait du gros. Alors, le son du combo est désormais reconnaissable entre tous.

Et de ses débuts sauvagement craspouilles, le groupe conserve encore de méchants restes. En témoigne le furax premier morceau" Överlevaren". Là, blam, on se prend d'entrée, un D-beat ravageur, hurlements de maboule à l'appui, évoquant les collègues de Wolfbrigade.

Bon la prod. n'est plus celle de de 2003. Et dire qu'un gugusse, ailleurs, avait employé le mot « crétin » pour définir leur premier jet. Si ma mémoire est bonne. Cuistre.

 

Voilà, voilà quoi : on ne sait pas où ça va nous mener tout ça et c'est bien.

 

Ainsi, le D-beat règne encore en maître sur le titre éponyme de la plaque et on se dit que peut-être Martyrdöd va trouver ses limites en revenant au Käng syndical.

Perdu, loupé, manque de bol là. Car le break à un poil moins de deux minutes surprend pour un groupe de Crust, sans faire retomber la sauce. Ultra classique pour du rock lambda, car sortant la sourdine, la reprise du lead ultra mélo qui le suit se fond parfaitement dans la furie ambiante. Et on se surprend à aimer, à osciller de la tête en rythme, à taper du pied, affichant un sourire béat en se disant : bordel comment y font ?

Sur "Wipeout", on retrouve une inspiration se rapprochant de la liberté de ton d'un Kvelertak. Oui vous avez bien lu. Avec son côté très Metal, une constance de l'album, qui fera grincher les pénibles.

J'en vois des nez de bœuf, dans le fond, qui parle de putasserie.

 

Tant pis pour eux.

 

Car tout sur List baigne dans l'urgence et la rage, trempe dans les aboiements de Kjellman, les riffs tournoyants de Redig et les solos lumineux introuvables ailleurs dans la scène.

"Oemotstandling" et "Over Pa Ett Stick" font aussi office de manèges à sensations multiples toujours intelligents et jamais lassants. A l'image d'une plaque en dehors des normes.  Comme l'instru "Drömtid" qui ne sert à rien, à part à reprendre un peu son souffle dans un album finissant  sur du Käng vachard.

 

Les Suédois ne sont pas des messies ou des sauveurs d'un genre toujours en pleine santé.

Ils poursuivent juste leur chemin parallèle, font leur truc à eux, se démarquant des clones. Les fringues sont désormais lavés, les cheveux sont peignés mais sous le vernis de civilisation se cache toujours le goût du sang lié aux temps obscurs comme un résumé de notre époque carrément merdique.

 

photo de Crom-Cruach
le 06/12/2016

6 COMMENTAIRES

cglaume

cglaume le 06/12/2016 à 11:51:22

Ca y est le Cromy se laisse séduire par la D-Pop...


...


C'est bon, dans le rôle du trve, je suis convainquant ? Non ? Bon je vais me remettre le dernier Twelve Foot Ninja moi :D

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 06/12/2016 à 18:45:35

Les Ninjas : c'est flippant.

korbendallas

korbendallas le 07/12/2016 à 15:18:49

Excellent album ! Mais je le trouve un poil trop linéaire ... Plus de changement de rythme n'aurait pas fait de mal.

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 07/12/2016 à 18:36:14

un max de D-Beat certes Vinc' !

korbendallas

korbendallas le 08/12/2016 à 07:49:24

Même leur D-beat est particulier je trouve !

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 08/12/2016 à 13:07:12

Il a l'énorme avantage de pouvoir plaire même aux non amateurs du genre.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BRUTUS au Point Ephémère à Paris le 29 avril 2019
  • Daughters au Point Éphémère à Paris le 10 avril 2019
  • LIONS METAL FEST le 1er juin 2019 à Montagny (69) avec VADER, BENIGHTED,...