Nite Jewel - One second of love

Nite Jewel - "One second of love"
chronique Nite Jewel - One second of love

Projet de la Californienne Ramona Gonzalez, Nite Jewel fait dans l'electro-pop dansante, enjouée ou plus hachée, que la demoiselle décline ici sur dix titres parfois de belle facture, comme "One second of love", entraînant et doté de basses obsédantes, parfois moins intéressants car trop démonstratifs, tel ce "This story" introductif.

 

La sophistication de certaines chansons exige un effort d'adaptation, mais s'avère intéressante dans le rendu dès lors qu'on "domine" le résultat, qu'on appréciera certainement, toutefois, plus pleinement sur ses penchants plus simples et vivaces comme "Memory, man" ou encore "Autograph". L'album sauve la mise par ce biais, mais souffre d'un manque d'identité: en effet et si certaines bonnes idées sont émises, du point de vue des structures et de l'ornement musical ("She's always watching you)", le procédé a déjà été appliqué, avec plus de bonheur, par d'autres.

 

Le constat ne fait pas de One second of love un mauvais disque, mais met en évidence une lacune que Nite Jewel devra à l'avenir combler. Elle en a la possibilité, d'autant que se profilent ici de belles mélodies, à l'image de celle de "Mind & eyes", mais trop polies, finalement trop conventionnelles en dépit de l'effort sur les textures concédé par la protégée de l'excellent label Secretly Canadian. L'appartenance au dit label constituant déjà à lui seul une marque de fiabilité, qu'il lui faudra donc parfaire sur les sorties à venir en singularisant ses productions.

photo de Refuse to keep silent
le 07/04/2012

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Sleep au Bataclan à Paris le 8 octobre 2019
  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019
  • ARO ORA release party à La Parenthèse à Ballan Miré (37) le 12 octobre 2019