Porcelain Raft - Strange weekend

Chronique CD album (34.00)

chronique Porcelain Raft - Strange weekend

Porcelain Raft est le projet de Mauro Remiddi, Italien globe-trotter apparemment basé, actuellement, aux Etats-Unis. Celui-ci œuvre dans une veine située entre M83 et Beach House, mais bien plus captivante que ce que peuvent proposer les premiers nommés.

 

Preuve en est, ce superbe premier album où cohabitent plages shoegaze et electro-pop, ou dream-pop, chatoyante ("Put me to sleep") avec, en toile de fond, un côté rêveur et de récurrentes déviances sonores. L'effet est conséquent, les dix titres de Strange weekend sans défaut, et le genre plutôt personnel, d'autant plus qu'il se veut la résultante des nombreaux périples de son auteur. Ce dernier peut aussi adoucir son propos (le sobre "Backwords"), après son excellente entrée en matière tenant en un "Drifting in and out" spatial, à la dream-pop lancinante, et un "Shapeless & gone" tout aussi céleste. Sa voix, ambigüe, sensible, apporte un certain cachet à ce premier long-jet convaincant jusqu'en son terme, que ce soit sur le plus pop "Picture" ou encore sur "The way in", délicate conclusion de l' "Etrange weekend" de Remiddi.

 

Il ne lui manque qu'un surplus d'énergie, l'opus s'en tenant à ses penchants aériens, pour faire de cet essai premier une œuvre aboutie. A défaut, on peut déjà parler de révélation et d'excellent disque, dans l'attente d'une suite qu'on sent au moins aussi intéressante.

photo de Refuse to keep silent
le 03/03/2012

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Hexis + WOES + Expiation au Puzzle Pub Tours le 2 novembre 2019
  • EARTH au Petit Bain à Paris le 19 novembre 2019
  • BRUTUS, DAGOBA, LISTENER et d'autres au Poche à Béthune jusqu'au 10 novembre 2019