Temple - Design In Creation

Temple - "Design In Creation"
chronique Temple - Design In Creation

Bon dieu, vous êtes qu’un ramassis de lopettes ici ! Faites-vous les mâchoires avec ça, et vous banderez comme des dinosaures !

 

Six ans, un gros remaniement de line up plus tard et les Hollandais de Temple ont accouché d'une grosse poutrasse de l'année 2018.

Que je l'aurais écouté comme y faut avant, qu'il aurait figuré dans mon top de l'année, le bouzin.

Retombant dessus par hasard en faisant le ménage (ce con d'album était planqué sous le canap), je lui laissais une 3ème chance : les 2 premières étant perdues dans la dimension étrange des gens à jeun (à ne pas confondre avec celle des jeunes d'Agen).

 

Les excuses, c'est comme le trou du cul, tout le monde en a.

 

En 2012, date de leur première sortie, j'écoutais encore Sabbaton et Blind Guardian donc je ne peux pas faire le comparatif, forcément. Mais maintenant que j'ai pris des poils au menton, je peux le dire : ce Design In Creation agit comme une fameuse scène cinématographique, voyant le sergent Mac Eliott débroussailler la jungle à la gatling, pour venger la mort bien gore de son pote Blain Cooper.

 

CONTAAAAAAAAAAAAAAAAACT !!!!!

 

Là, c'est le batteur qui nous plonge en zone de guerre amazonienne face à un FDP de 2m15 venu d'ailleurs.

Une Blast Beast, le gars.

Ouais, certains diront que c'est trop bien tourné, pas comme Cannibal Holocauste Corpse. Que c'est bien propre du son donc. Mais pour me faire apprécier du Brutal Death, faut pas que ce soit pas trop Beyrouth niveau prod.

Donc, on pige tout. Surtout les duels fugaces des deux guitares (dont une est tenue par une rousse. Pour Sepult') qui entonnent du funeste, du lugubre, du lead de psycho mélo, pour mieux nous faire fumer du canon.

Riffs de bourreau. En guest y'a, entre autres, Sonny d'Incantation, dude ! Les soli sont donc aussi inscrits au palmarès des Rois Du Gâteau. 

 

J’ai la pétoche, Poncho.

- Déconne pas, Cromy, je t’ai jamais vu avoir la pétoche !

- Je sais pas ce que c’est mais ça nous suit. Et je sais que c’est pas un homme... On va tous y rester.

 

Car faut dire aussi que le nouveau frontman ne rigole pas, soutenant chaque compo, en pétant la porcelaine du Oldskull (l'intro de "Tower Of Defiance" si t'as pas tout pigé).

L'instru "Jezebel" sert à walou certes. Mais "The Creation Account", lui, en mode Mecano-tribal (chant de Pythie et riffing primitif à l'appui) nous permet de refaire le plein, avant un "All Things Created", SupréMaciste du péplum.

Retourne écouter Upon Desolate Sand, le dernier Hate Eternal tout gland, pour tenter de m'apprendre à pisser droit avant d'avoir posé tes esgourdes sur ce Design In Creation.

 

Il saigne le salaud.

 

Oui, des oreilles, petit puceron. Et c'est pour la bonne cause, là.

photo de Crom-Cruach
le 22/04/2019

2 COMMENTAIRES

cglaume

cglaume le 22/04/2019 à 16:34:37

Haha, la pure chro Cromiesque :D
Par contre tu bluffes Martoni: t'as jamais écouté Blind Guardian !!

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 22/04/2019 à 19:00:43

Certes… juste vu une photo une fois.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • ARO ORA release party à La Parenthèse à Ballan Miré (37) le 12 octobre 2019
  • Sleep au Bataclan à Paris le 8 octobre 2019
  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019