The Setup - Minister Of Death

Chronique CD album (43:20)

chronique The Setup - Minister Of Death
Debut 2007 et le label GSR frappe fort! Avec pas moins de 6 sorties d’album en l’espace de quelques mois, signe que la scène Hardcore , européenne plus précisément est en pleine forme. Aujourd’hui c’est Minister Of Death qui passe au crible, le petit dernier des belges de The Setup.

Le son de the Setup est écrasant, Imaginez un rouleau compresseur, qui se déplace lentement, mais qui n’épargne rien sur son passage, c’est un peu l’image qui m’est apparue en écoutant le début de ce Minister Of Death, avec ses rythmiques lourdes et des tempos un tantinet répétitifs qui privent certains morceaux d’énergie. Les riffs employés sont très élancés et fluides, à ma grande surprise, les mosh parts ou autre partie plus saccadée sont quasi absentes des 11 titres qui constituent ce quatrième opus, chose assez étonnante qui mérite d’être soulignée.

Les sonorités sont très graves, une basse omniprésente avec un son qui nous provient de six pieds sous terre. Le style dans lequel évolue The Setup n’est pas si simple à qualifier, mais la notion de « Power metal hardcore » est ce qui me semble convenir le mieux, avec ce mélange de passages vraiment pesants, quelques portions plus volatiles et mélodiques, ainsi qu’une touche de Thrash metal ou la batterie s’emporte comme il se doit. La voix quant à elle retenti avec un timbre saturé, et bien gras à la fois, à la manière de quelques groupes de métal typiques mais avec un flow plus hardcore, très linéaire et compact.

Le coté positif de cet album est le genre auquel s’adonne The Setup qui peut les aider à se distinguer de la masse des groupes Metalcore basiques et donne une vraie personnalité au combo. Le contre coup de ça, c’est que cet album semble manquer de rythme et de variations, ce qui en fait un album plutôt linéaire et qui peut paraître comme un peu longuet si on l’écoute d’un trait. Un album en demi teinte pour ma part mais qui ravira les amateurs de hardcore bien gras aux relents métal pas des plus déplaisants.
photo de Biflam
le 01/03/2007

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements