The Suicide Kings - Menticide

The Suicide Kings - "Menticide"
chronique The Suicide Kings - Menticide

Vous avez vu "Lost in translation" ?

Pour ceux qui ont eu la chance de l'éviter c'est un film qui parle de l'ennui qui, du coup, fut ennuyeux.

 

Je vais tenter de ne pas tomber dans le même piège que Sofia Coppola en vous parlant de The suicide kings.

Les keupons-coreux teutons sont certes sympathiques et parlent de tout et de rien avec simplicité sans s'aventurer dans des lourdeurs textuelles... Mais ils tournent en rond.

Dans un genre où le slogan et l'énergie sont deux ingrédients primordiaux, les allemands s'en sortent bien puisqu'ils ne baissent jamais de régime.

 

Les lignes de chant sont plutôt limitées mais on ne peut pas dire que c'est fait sans c(h)œur  ! Derrière cette basse "croustillante" qui se fait entendre en dents de scie, les riffs s'enchaînent et la batterie s'affaire pour donner de la patate.

Si les variations rythmiques sont plutôt nombreuses sans être surprenantes, les Suicide kings font de leur mieux pour qu'une atmosphère agréable se dégage de l'album.

Résultat ces 30 minutes sont sympathiques mais la seconde moitié de l'album semble être une redite de la première.

Rien ne tranche, rien ne se dégage et si l'encéphalogramme de l'album est actif il garde une régularité qui n'est pas un gage de réussite dans l'univers musical.

 

Résultat ? 

Sympa, court, concis, un trip à la Bad religion en plus burné mais beaucoup trop répétitif malgré la bonne humeur colérique ambiante.

photo de Tookie
le 06/12/2011

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

HASARDandCO

Acid Tiger - S/T
Chronique

Acid Tiger - S/T

Le 30/09/2010

Fresnel - Scenario