The Walkabouts - Travels in the dustland

Chronique CD album (57.27)

chronique The Walkabouts - Travels in the dustland

On ne présente plus les Walkabouts, adeptes d'un folk-rock qu'ils n'ont de cesse de peaufiner, déjà "anciens" et dont l'appartenance à la ville de Seatlle et au label Sub Pop leur valut à tort l'étiquetage "grunge".

 

Expérimentés (leurs débuts datent des early 80's), les Américains apportent la preuve avec ce chatoyant Travels in the dustland, aussi séduisant dans ses élans folk remuants ("The dustlands" et sa belle dualité vocale) que dans sa vigueur rock débridée ("Soul thief") d'une maîtrise qui ne se dément que très peu.

 

A peine pêchent-t-ils lorsqu'ils se montrent un peu plus emphatiques ("My diviner"), mais la beauté du propos permet à ces titres plus démonstraifs, au demeurant minoritaires, de surnager et de n'altérer que modérement la qualité de l'opus. Soigné dans l'ornement comme dans les voix ("Thin of the air"), doté de belles nappes de clavier greffés à un cheminement détendu, à l'acoustique stylée ("Rainmaker blues"), Travels in the dustland marie piquant rock et distinction jazzy avec brio, à la manière d'Elysian Fields ("Every river wil burn") pour ensuite mettre en avant ses penchants rock sur un "No rhyme, no reason" de haute qualité.

 

Sur la fin, un pur "Wild sky revelry", un tantinet trop poli, la pop-rock de "Long drive in a slow machine", entraînante, puis l'ultime essai, ce "Hozizon fade" étincelant mais abimé par un arrière-plan d'abord troublé, qui laisse ensuite place à un enrobage sobre et feutré, manquent un peu de mordant tout en étalant une grande beauté et une belle élagance dans le ton, qui rendent l'œuvre présentée attachante et nettement qualitative, à laquelle on aurait juste volontiers ajouté une ou deux chansons acérées pour la parfaire de façon définitive.

photo de Refuse to keep silent
le 19/11/2011

1 COMMENTAIRE

Ukhan Kizmiaz

Ukhan Kizmiaz le 19/11/2011 à 12:51:45

Exemple-type d'un groupe vraiment à part, mal compris et tout destiné à des initiés.
Très chouette atmosphère en live

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements