Thirty Pints - Santa Corona

Chronique CD album (18:16)

chronique Thirty Pints - Santa Corona

Thirty Pints est un discret et minimaliste combo Chambérien dont le line up n’est effectivement composé que de deux membres. C’est donc un duo de potes qui assure toutes les partitions sur Santa Corona. De la basse insipide en passant par les guitares crass mais chaleureuses, ou encore par la boîte à rythme virtuose, les deux affreux de Thirty Pints prennent le parti de l’indépendance DIY. Ne pouvant compter que sur leurs propres skills musicaux, ils assurent toute la composition et toute la production de ce rafraîchissant album Stoopid Punk.

 

Les Thirty Pints jouent en effet un Punk crétin - terminologie affectueuse dans ma bouche – qui arrive à réveiller la frivolité d’un auditeur parfois trop premier degré pour être vraiment pris au sérieux. Des titres comme « Drink My Own Pee », « David Coronenberg » sont bien là pour nous rappeler que le groupe ne cherche absolument pas à démontrer toute l’étendue de son intellect et de son génie littéraire. L’idée semble simple : Rassembler au sein de ce récréatif Santa Corona l’esprit incandescent, j’men foutiste et décomplexé des premières formations Punk. A l’écoute des conneries débitées par Thirty Pints, on pense d’emblée à la crétinerie et à la désinvolture des Ramones. Et dire que sans eux rien de tout ça n’aurait existé, l’Histoire, à de rares occasions est quand même bien faite…

 

L’énergie qui se dégage de Santa Corona est palpable, cet album transpire l’authenticité et le lâcher prise décomplexé, le désir de faire les choses en toute décontraction, en prenant au passage le plus de plaisir possible. Les compos sont Punk'n'rolls au possible « In-Spring », « Santa Corona », les riffs vraiment accrocheurs dans leurs simplicités et leurs non originalités. Thirty Pints n’ambitionne pas autre chose que de célébrer les références qu’il aime, et ce dans un délire des plus potache, infantile, troisième degré mais tellement drôle parce que vraiment trop con « Drum Machine Solo ». Au chant les deux agités peuvent s’appuyer sur une palette d’intentions très variées, qu’elles soient Grungy, Hardcore, Pop-Punk etc., Les loustiques de Thirty Pints maitrisent leur objet et les us et coutumes d’un Punk-Rock fonceur, qui dégoupille à la première occasion pour mettre le zbeul et faire chier son monde. Tous les poncifs du genre sont inlassablement et volontairement rebattus. Les Fucks tout azimuts et complètement gratos, les nonchalants Yeah Yeah Yeah !! ou encore les standardisés Oh Oh Oh !! sont à mi-chemin entre l’hommage et le parodique. Voilà à quoi cet album correspond, à un hommage tendre, désinvolte et féroce à la première génération Punk.

 

Ce Santa Corona, au-delà de son caractère low-fi, qui fait d’ailleurs tout son charme, nous permet de passer un pur moment de frivolité punk en compagnie des deux crétins de Thirty Pints, deux trublions attardés dont la générosité n'a d'égale que l'énergie et le feeling Keupon.

photo de Freaks
le 02/10/2020

10 COMMENTAIRES

Xuaterc

Xuaterc le 02/10/2020 à 18:40:12

De quoi réveiller le le stupid, stupid, ponk, ponk qui est en moi

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 02/10/2020 à 18:48:07

Du Punk savoyard dont j'aurais du m'occuper, logiquement. Y'a en effet pas mal de trucs dedans et du pas dégueu malgré les accents pop merdiques fugaces qui m'ont freiner.

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 02/10/2020 à 22:53:24

Faire péter le junkie
, ce soir j’en ai marre d’être funky. J’veux disjoncter à l’acide, 
gerber juste avant le concert
, monter sur scène tout livide, 
avec un banjo
même si j’troque mes Rangos pour des Mephistos, 
j’kifferai toujours une guitare disto...

Le guitariste du groupe susnommé

Le guitariste du groupe susnommé le 02/10/2020 à 23:33:43

Les trublions attardés vous remercie infiniment pour cette article ! 

Le guitariste du groupe susnommé

Le guitariste du groupe susnommé le 02/10/2020 à 23:42:08

houla pardon j'ai fait une faute : "pour sept article"

Pat Garrett

Pat Garrett le 03/10/2020 à 09:39:20

Et prenant en considération leur premier LP je pousserai même l'audace à mettre un 8/10

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 03/10/2020 à 12:18:18

Sans pop dedans c'est possible ?

Le guitariste du groupe susnommé

Le guitariste du groupe susnommé le 07/10/2020 à 15:01:29

hein de quoi ? plus de pop ? ouais ben ok alors, si vous insistez !

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 10/10/2020 à 00:59:13

On boira une bière un de ces 4 sur Chambé et je t'expliquerai les vertus du laxatif face à la pop: ça coulera de source.

l'autre guitariste du groupe susnommé

l'autre guitariste du groupe susnommé le 27/10/2020 à 16:12:58

Il lâche pas l'affaire le bougre !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

HASARDandCO

Geneva - Sail on suds
Entombed - When in sodom EP