Truppensturm - Salute To The Iron Emperors

Chronique CD album (34"49)

chronique Truppensturm - Salute To The Iron Emperors


C'est reparti pour une promenade au pays enchanté du Brutal Death extirpé des entrailles des abysses! Faites votre balluchon et n'oubliez pas votre écran solaire indice 666, on a vite tendance à cramer comme une merguez dans cette fournaise...

 

Ce groupe Allemand fondé par un unique homme orchestre officie dans une musique foncièrement sauvage et primitive, n'espérez donc pas voir la moindre trace de l'ombre d'une mélodie ou d'un solo virtuose, Truppensturm tape dans le gras et étale sa purée de shrapnel sur un Death bas du front fricotant avec la finesse d'un War Metal du genre... massif! Une intro qui laisse le temps d'enfiler le masque à gaz et la combinaison antiradiation et hop le spectacle commence dans un déluge de gravas qui feront naître une larmichette au coin de l'œil des fans des vieux Incantation et des trop souvent oubliés Fallen Christ. Tout au long de l'album, Truppensturm s'évertue à se faire le plus brutal possible, batterie en mode AK47, riffs primitifs et touffus, voix caverneuses et tout ça au service d'une ambiance aussi épaisse qu'une coulée de napalm. Ambiance guerrière et primitive... de ce point de vue, on peut se risquer à citer Revenge ou d'autres loustics du genre bucolique... tels que Bestial Warlust ou Black Witchery... A l'instar de ces formations, Truppensturm bénéficie d'une prod très crue, très sale, foncièrement Old School et cryptique, un son huileux qui fait clapoter l'oreille dans le marécage glaireux où Vasaeleth fait ses ablutions... Mais au lieu de multiplier les comparaisons, on dira simplement que Salute To The Iron Emperors est aussi gras que morbide. Un parcours de santé dans un charnier... Miam?!

 

Au-delà de l'atmosphère War Metal qui suinte de Salute To The Iron Emperors, on constate une couche supplémentaire qui affleure de temps à autres entre deux volées de blasts, une touche ténue qui sort le nez hors du tumulte générale qui règne dans ce fatras de rage... On a souvent l'impression de se faire pincer les fesses par un "truc" à la Mortician, derrière l'épaisse brume se dissimule une touche de Brutal Death monolithique, une chape de béton titanesque qui vous tombe sur le pif sans jamais être interrompue par le moindre rayon de clarté. Truppensturm écrase, pilonne sans trêve et vomit son inexorable torrent de furie, aucun échappatoire. Le chaos et la bestialité à perte de vue. Infernal.

 

Néanmoins, on ne va pas non plus craquer son slip sur cet album... Certes, il envoie la purée aux quatre coins de la galaxie mais il souffre d'un léger défaut. Redondant et un poil trop monocorde... Les titres se suivent et se ressemblent, les trente cinq minutes s'égrainent lentement et l'impression de déjà entendu sur le titre précédent s'amplifie au fil des écoutes... A la longue, Truppensturm glisse de l'hypnotique au lassant, et ça, mes bien chers frères, c'est assez dommage; une gousse de relief n'aurait pas été de trop.

 

Quoi qu'il en soit, Salute To The Iron Emperors est un album original, prenant, vicieux et passablement méchant!!!

photo de Cobra Commander
le 18/11/2011

7 COMMENTAIRES

senior canardo

senior canardo le 22/11/2011 à 00:29:52

je devait decouvrir ça au party san puis puis quelques jenlain m'en ont empéché ;) du coup au moins je sais desormais dans quelle cour jouent les loulous, jvais checker ..

cglaume

cglaume le 30/11/2011 à 21:54:29

On me souffle à l'oreille que ce groupe serait peut-être un peu "borderline" (je n'ai pas vérifié hein...). Ca rajoute dans le côté boarf alors ... :/

sepulturastaman

sepulturastaman le 01/12/2011 à 07:12:03

Après une rapide recherche j'ai rien pu voir (à savoir que je viens de découvrir la scène nsbm oO). Et Spirit of metal ne souligne pas ce fait. Si des gens peuvent nous éclairer sur le sujet je suis preneur passé par la page contact.

Ukhan Kizmiaz

Ukhan Kizmiaz le 01/12/2011 à 09:09:12

Comprend pas pourquoi, ils ne s'appellent pas Tupper WAR

cglaume

cglaume le 01/12/2011 à 11:00:16

Bon, fausse alerte: malgré l'iconographie et les thématiques, il semblerait que le groupe ne verse finalement pas dans la nazillonerie...

HaiMe

HaiMe le 23/12/2011 à 15:06:01

Avant de s'appeler ainsi, le groupe avait un autre nom (de 1996 à 2006). Ils ont décidé de changer de nom parce qu'un autre groupe à l'époque avait le mêm nom qu'eux, et était NS.

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 02/02/2013 à 19:15:30

ça a du bon les chro aléatoires, je crois que je vais me laisser tenter par unr gros truc débile et bourrin à souet.
Purée heureusement qu'il n'y a pas de polémique concernant les goûts politiques du groupe sinon j'aurai vomi mon BN à la fraise !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

HASARDandCO

The Psyke Project - Apnea
Benighted - Identisick