S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

All Against the World - "The Furthermost"

All Against the World - "The Furthermost"
chronique All Against the World - The Furthermost
7/10 0
Acheter All Against the World The Furthermost sur Amazon

CD album CD album (31 minutes)

 

Style musical : 

Hardcore

 

Année : 

2008

 

Tracklist :

All against the world 2:36
All in the past 3:35
Scratch in time 3:20
Life under the sun 1:27
New seeds 3:01
Leaving the railway 2:02
Heartblinkcore 2:07
One second ago 2:48
Never tell 2:43
Fears won't bring a change 2:42
Extra track 4:24

 

Label : 

Spook, Hellxis, Chorus of One

 

Lieu d'enregistrement : 

Portugal
Dans le même style :
Rinoa - An Age Among Them

Hardcore classique, mais que les Portugais maîtrisent parfaitement. Voila ce que l’on pourrait dire de ce groupe issu de Gaia, ville de nos cousins Lusitaniens, qui se trouve à côté de Porto, et où il fait sûrement bon vivre, avec la mer et le beau temps. Et puis si on s’embête, on peut toujours faire un peu de zik, et notamment du hardcore. C’est ce qu’a dû se dire All Against the World quand ils se sont formés en 2002, très influencés par la scène New-Yorkaise, et le hardcore ricain en général. Le groupe a d’ailleurs pas mal tourné en Europe pendant leur six années d’existence aux côtés de groupes tels que Comeback Kid, Terror ou encore Cruel Hand.

"The Furthermost" est donc leur premier, et dernier album, le groupe décidant de spliter (en tous cas de ne plus jouer sous le nom de All Against the World) courant 2008, alors que leur «bébé» n’avait que quelques mois d’existence.

Que dire donc de ce "The Furthermost" ? Que c’est un Lp de onze morceaux, qui ne sont pas originaux pour un sous, car vraiment trop influencés par le hardcore ricain, mais que malgré cela, les Portugais font très bien ce qu’ils savent faire. Certains groupes ne peuvent même pas s’appliquer à coucher en musique ce qu’ils pensent connaître sur le bout des doigts, contrairement à nos cinq compères, qui mettent leur cœur à l’ouvrage et qui, comme je l’ai dit plus haut, le font bien.
La qualité de la production est également de très bonne facture. Le son de la basse ressort très bien, rien n’est sur-mixé, les grattes sont bien présentes, avec quelques petits solos des familles ici et là.  La voix peut paraître mise un peu trop en avant, mais c’est le style qui veut ça. Petite originalité avec la présence d’une voix féminine sur le morceau "Never Tell".
La plupart des morceaux donne envie de se foutre dans un moshpit et de taper de l’épaule avec le voisin, et c’est le principal...

Bon album pour le style, et c’est peut-être dommage que le groupe ait décidé de se séparer après seulement un seul petit effort. Enfin, on ne le saura jamais...
 

photo de Jull
le 28/09/2010

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

HYPNO5E + RIGHT TO THE VOID au Paloma à Nimes le 1er octobre 2016 : 2 places à gagner !

PG.LOST : 2 exemplaires de

Dernières news

Chronique au Hasard

Absinthe (provisoire) - Alejandra

Évènements

FRANK CARTER & The Rattlesnakes + GodDamn à La Maroquinerie à Paris le 6 octobre 2016THIS GIFT IS A CURSE en tournée française du 27 octobre au 5 novembreCOUGH + Elder + sunnata @ Le Ferrailleur - Café Concert à Nantes le vendredi 7 octobre 2016HYPNO5E + RIGHT TO THE VOID + BEYOND THE STYX @ Paloma à Nimes le 1er octobre 2016Dirty Shirt de retour en France et en Belgique OATHBREAKER + WIFE + THE RODEO IDIOT ENGINE au Ferrailleur à Nantes le 22 novembre 2016