Fred barjo Odonae disquaire cd/vinyle et libraire spécialisé manga à Lille Acheter CD et vinyles doom métal pas chers
S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Calm Hatchery - "Sacrilege Of Humanity"

Calm Hatchery - "Sacrilege Of Humanity"
chronique Calm Hatchery - Sacrilege Of Humanity
7/10 0

écouter "Extraits Myspace"


Acheter Calm Hatchery Sacrilege Of Humanity sur Amazon

CD album CD album (37:04)

 

Style musical : 

Brutal Death Metal

 

Année : 

2010

 

Tracklist :

1. Rattlesnake\'s Dream
2. Sea of Truth
3. Messerschmitt
4. We Are the Universe
5. Mirror Giants
6. Hymn of the Forgotten
7. Them
8. Lost in the Sands
9. Those Who Were
10. Shine for the Chosen One
11. The Blood of Stalingrad

 

Label : 

SelfMadeGod
Dans le même style :
Pathology - Awaken to Suffering

En Pologne, il n'y a pas que des plombiers… ou alors, ils passent leur temps libre à jouer dans des groupes de Death Metal du genre bourru… En plus de proposer un bel oxymore, CALM HATCHERY propose une musique aussi intense et massive que prévisible (hélas). Mais au lieu de commencer à gueuler, jetons un œil lubrique sur cette rondelle qui s'ouvre à nous comme une fleur au printemps!

 

Cette chronique aurait pu s'arrêter aux seuls mots "Polonais" et "Death Metal", en effet CALM HATCHERY est fidèle aux préceptes de l'école Polonaise incarnée par des jojos comme BEHEMOTH, LOST SOUL ou encore HATE… Pas besoin de vous faire un dessin, on se prend une grosse mornifle de Death Metal pur jus gavée de blasts, de riffs blindés et de voix enrouées qui ferait peur à Jeanne Moreau! A l'instar de tous ses p'tits copains, CALM HATCHERY a saupoudré sa tambouille d'une technicité étonnamment digeste. On songe à un savant mixe de LOST SOUL, de MORBID ANGEL (époque Steve Tucker) et de DECAPITATED. Massif, intense et prenant.

 

Si l'originalité n'est pas au rendez-vous, il faut simplement se dire que la cible que vise CALM HATCHERY est l'efficacité. Et pour atteindre leur but, ils déploient la grosse artillerie! Ca tape sec et l'ambiance est toujours écrasante, la batterie est impitoyable et ratatine tout ce qui bouge… Et si jamais le travail de nettoyage n'est pas complet, les grattes terminent la besogne! Pan! T'es mort et c'est chouette! Malgré un académisme évident, on notera la volonté du groupe à rester dans les jupes du Death Metal Old School des années 90. On est souvent surpris de se prendre en pleine poire un plan galopant à la LUCIFERION / SINISTER… Mais rassurez-vous, ces sucreries ne sont là que pour faire passer la pilule! Une grosse pilule de brutalité primitive qui chatouillera les synapses des fans de AZARATH.

D'ailleurs,  puisqu'on cause brutalement de brutalité brutale, on doit noter que l'ensemble de Sacrilege Of Humanity est gorgé d'un feeling bas du front digne de HOUWITSER ou SUPREMACY. Grassouillet, bestial, instinctif et direct… c'est peut-être la marque de fabrique du guitariste qui barbouille (ou a barbouillé) aussi son médiator entre les replis intestinaux de DEAD INFECTION… Enfin, tout ce verbiage pour dire que CALM HATCHERY c'est du bourru-bougon qui reste toujours en équilibre entre la linéarité d'un "Death de base" et la sophistication un peu trop "maniérée" de formations telles que DECAPITATED ou BEHEMOTH… quand ça dérape trop dans le dandy, CALM HATCHERY redresse la barre vers des terres glèbeuses; quand ça s'embourbe trop dans le glaireux: hop un coup de rein pour dévoiler des plans élégants créant une atmosphère plutôt majestueuse évoquant tantôt NILE tantôt PANZERCHRIST.

 

Niveau prod… bah, c'est du Polonais, donc le son est assez épais pour faire sauter les bouchons de cérumen les plus denses du marché. Le seul bémol est qu'au fil des écoutes, une certaine lassitude s'insinue…un album un peu trop stéréotypé? Va savoir!

 

Quoi qu'il en soit, Sacrilege Of Humanity – sans être l'album du siècle - est une petite pépite bien agréable! Ca flatte la feuille et ça envoie la purée bien comme il faut!

What else?

photo de Cobra Commander
le 14/02/2011

Note des commentateurs : 7/10 (sur 1 votes)

Commentaires

Pidji

Pidji le 14/02/2011 à 09:09:36

IP : 80.13.242.208

Et vu que tu ne veux pas de news de bienvenue, je le met ici : bienvenue Cobra Commander :D

cglaume

cglaume le 14/02/2011 à 09:54:02

IP : 90.80.1.65

Bienvenue le reptile !!!

Cobra COmmander

Sa note : 7/10

Cobra COmmander le 14/02/2011 à 20:09:17

IP : 83.112.199.246

Merci les hommes!

Domain-Of-Death

Domain-Of-Death le 14/02/2011 à 23:20:27

IP : 77.194.236.32

Yep ! Welcome Cobra ! ça à l'air d'être du gros, du gras , du velu tout ça. Je vais y jeter une oreille...

Geoff Fatbastard

Geoff Fatbastard le 15/02/2011 à 17:51:27

IP : 93.13.250.205

C'est beau comme cadeau de Saint Valentin, cimer Mr. Cobra!

monceau

monceau le 15/02/2011 à 22:14:47

IP : 88.174.255.84

oh pinese - je traine sur le corezine... Voila à quoi ça mène, les mauvaise fréquentations :/

Contente d'apprendre que ça chronique du death par ici !

Cobra Commander

Cobra Commander le 16/02/2011 à 17:05:40

IP : 92.103.149.251

Haaaa!!!

Monceau est parmi nous!
Du love!

pearly

pearly le 24/02/2011 à 11:59:30

IP : 86.68.122.142

ça vaut pas Brutal Truth

Cobra Commander

Cobra Commander le 24/02/2011 à 12:07:17

IP : 92.103.149.251

Hahaha! Si t'es pas content, tu te casses!
:)

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

2 vinyles sampler bonus de TAD à gagner !

UNTIL THE UPRISING : 2 CDs

Dernières news

Chronique au Hasard

Venosa - Dancing together under a rain of ashes

Évènements

ROVER + Burning Peacocks au Chato'do - Blois le 15 décembre 2016EMMURE + AFTER THE BURIAL + FIT FOR A KING + OCEANS ATE ALASKA + LOATHE au CCO Villeurbanne le 26 janvier 2017THE ARRS + MY SECRET SAFE @Secret place à St Jean de Védas (34) le 24 mars 2017ME FIRST AND THE GIMME GIMMES + MASKED INTRUDER @Secret place à St Jean de Védas (34) le 14 février 2017GOHELLE FEST 2016 au Métaphone à Oignies (62)