Full Throttle Baby - II

Chronique CD album

chronique Full Throttle Baby - II

Ouh yeah mudafucka !

 

Voilà en substance comment nous pourrions résumer le second Ep (après le premier donc) des Parigots de Full Throttle Baby.

Formé avec le bassiste de Bukowski mais on s'en cogne car ce vieux poch est mort en 1994, les Franciliens envoient du rock.

'tention hein, à ce terme à manier au pied de biche.

Ici on ne rigole pas avec les riffs basiques, la rythmique primaire, le chant gravelu et les chœurs de bagnards avinés. La pochette de ce méfait ne trompe pas : ça va mal tourner pour les popeux, ça va être le bourre pif direct, sans sommation, la tronche dans le bison d'huile de vidange pour éviter toutes considérations sorties des Inrock sur Motörhead, The Bronx, Danko Jones et Nashville Pussy. Quatre références à peindre au plafond de la chapelle sixt... euh... six six six.

 

Car les Full Throttle Baby viennent de révolutionner le monde de la musique amplifiée en créant le Bagarre Rock. Quoi ? Oui.

 

Plus sûrement que Satan lui -même, le fighting spirit habite en effet cette musique du Diable. Et le Malin devrait faire gaffe aussi s'il ne veut pas perdre des ratiches également. A l'écoute de ce cinq titres, mieux vaut demander au préalable un devis à son dentiste, donc. Surtout, si tu critiques le 103 Peugeot que chevauche les bad guys du groupe. La monture véritable des rebelles des temps... pas si modernes que ça. Le titre "Don't Touch My Moped" vous aura prévenu.

Be carefull, be carefull, toi qui te barre en douce, avec le pull vert, là. Pétochard va.

 

Plus libres que l'orque Willy, plus dangereux qu’une descente de toboggan au jardin municipal, plus caustiques que le jus d'orange du ptit déj', ces quatre cavaliers de l'apocalypse vous proposent un remède miracle en cas de compagne hyper moche, d'ongles de pieds trop longs et de pénurie de burnes. Quoi ? Oui.

photo de Crom-Cruach
le 09/03/2015

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Winteriip II - Metal Hardcore Festival à Tours le samedi 18 Décembre 2021