Fred barjo Odonae disquaire cd/vinyle et libraire spécialisé manga à Lille Acheter CD et vinyles doom métal pas chers
S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Fatalist - "The Dephs Of Inhumanity"

Fatalist - "The Dephs Of Inhumanity"
chronique Fatalist - The Dephs Of Inhumanity
7/10 0
Acheter Fatalist The Dephs Of Inhumanity sur Amazon

CD album CD album (44:16)

 

Style musical : 

Death Old-school

 

Année : 

2009

 

Tracklist :

1. Frozen Epitaph
2. Internal Misery
3. Morbid Derangement
4. Contamination
5. Death Will Remain
6. Homicidal Epitaph
7. Impule to Kill
8. Life Deploration
9. Enthralled by Pain
10. The Depths of Inhumanity
11. Intro/Rivers of Blood

 

Label : 

Ibex Moon Records

 

Lieu d'enregistrement : 

Fecal Sound Studios
Dans le même style :
Bloodbath - Breeding Death

Nous sommes en 2010, et on peut dire que le monde du Death metal a bien évolué depuis les 90’s ; les modes se sont suivies, le style s’est dupliqué en plusieurs sous-genres, mais encore aujourd’hui certaines formations s’acharnent à perpétuer le Death metal façon Old-School. Fatalist est l’une d’elle, le groupe est plutôt jeune car il s’est formé en 2006, bien que certains vieux de la vieille soit passés par là comme Wes Caley d’Exhumed.

 

A l’heure actuelle, Wes Caley a quitté le groupe, mais c’est lui qui est à l’origine d’une bonne partie des compos de ce « The Dephs  of Inhumanity » avec sont acolyte Neil Burkdoll (Chant/Guitare), qui lui s'est en plus chargé de l'enregistrement, du mixage et du mastering. Une chose est sûre : dans les rangs de Fatalist, ça sent bon le puriste qui ne jure que par le Death metal de la première heure. Les riffs de gratte sont gras et crades, tout comme la voix du chanteur ; on pense parfois à du Entombed ou encore Obituary. Comme toujours dans ce genre de groupe, la rythmique ne fait jamais de grosses étincelles, ça se contente de cogner, car l’essentiel est d’être ‘’evil’’.

Bien sûr on a de bons petits soli de gratte en fin de morceau qui sont assez bien foutus, ça amène toujours un peu de diversité et de rupture sur des titres qui finissent par se confondre. Certains ralentissements bien Thrash sont également dévastateurs, on n’a rien à leur apprendre à ce sujet !

 

Même si l’album est de 2009, le son paraît comme vieilli par le style ; ça n’a rien de péjoratif car bien au contraire ça lui donne une authenticité plutôt louable, on croirait un produit du terroir suédois datant d’une quinzaine d’années !

 

« The Dephs of Inhumanity » est un vrai bon album fait dans les règles de l’art et faisant renaître le talent des plus grands noms du Death metal avec une inspiration et une exécution qui les honorent. Par contre, des centaines de groupes sont déjà passés avant eux, et j’avoue avoir préféré le dernier Immolation dans le style. Ou quitte à écouter du vieux autant se passer « The Spectral Sorrow » d’Edge Of Sanity ou le « Clandestine » d’Entombed...

photo de Domain-of-death
le 21/09/2010

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Dernières news

Chronique au Hasard

The Birds End - The birds end

COREandCO radio

Évènements

KICKING FEST 2016 avec LES SHERIFF, BURNING HEADS, GUERILLA POUBELLE, COOPER, NOT SCIENTISTS, THE DECLINE!, GAS DRUMMERS, THE BLACK ZOMBIE PROCESSION, FLYING DONUTS, HATEFUL MONDAY et d'autres les 24 et 25 juin 2016  à NimesGOJIRA & TOUMAÏ à La Belle Electrique, Grenoble, le 14 juin Cancer Bats à La Marquise à Lyon le 11 juin 2016